Torturez l’artiste ! de Joey Goebel

Critique de le 22 mai 2011

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (6 votes, moyenne: 4,17 / 5)
Loading...
Roman

Un livre très simple à lire, sans fioritures, sans folie mais une histoire originale : Vincent, un enfant talentueux se retrouve entre les mains de Nouvelle Renaissance, une académie américaine qui forme à une carrière d’artiste avec des méthodes peu catholiques ! Cette méthode ? « Torturer l’artiste »!

Ainsi, le manager cherche sans arrêt à gâcher la vie de son protégé tout en se faisant passer pour son meilleur ami et arrive à éloigner sa famille, ses amis, ses amours. Ça marche ! Vincent crée toujours plus et mieux dans la souffrance. Il n’est pas malheureux, il est profondément touché jusqu’au jour où il découvre que sa réalité n’est que fiction ! Une histoire un peu à la Truman show…Pas mal de rebondissements donc sur la fin mais assez répétitif dans l’ensemble !

J’ai aussi apprécié la description des personnages qui débouchait tout le temps sur un  « portrait culturel » : Son compositeur préféré était Berlioz, son émission télé préférée All in the Family et son film préféré La Dolce Vita.

Extrait :

– Il est bon qu’un artiste ait un sentiment imminent de la mort, je suppose.

– Oh, c’est sûr. Je l’ai depuis toujours. j’ai toujours eu cette idée romantique de la façon dont je mourrai. Je crois que la balle qui me tuera a été fabriquée. Elle est là, quelque part, posée sur une étagère dans une boîte qui m’attend.

– Tu penses qu’on t’assassinera ?

– C’est en gros ça, oui. Je pense des trucs comme  « Où est-ce qu’ils me toucheront ? Au cœur ? A la tête ? En plein visage ? Est-ce que je souffrirai longtemps ? Est-ce que je mourrai avec le sourire  ? Quelqu’un s’en apercevra-t-il ? Quelqu’un s’en souciera t-il ? »

 

Torturez l’artiste ! de Joey Goebel

Étiquettes : ,

Un commentaire pour “Torturez l’artiste ! de Joey Goebel”

  1. avatar bruno chauvierre dit :

    J’aime bien ce style proche du langage parlé.

Laisser un commentaire