Tatiana de Rosnay, ROSE

Critique de le 15 mai 2011