Et si on arrêtait un peu de manger… de temps en temps (Bernard Clavière)

28 septembre 2014 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (3 votes, moyenne: 4,00 / 5)
Loading...
Essais

Et si on arrêtait un peu de manger

Cet ouvrage bien écrit et agréable à lire est une très louable tentative de vulgarisation des bienfaits du jeûne thérapeutique. Bernard Clavière le présente comme « quelques réflexions sur le jeûne à l’usage des paresseux de la cuisine et autres rebelles de la dictature agro-industrielle médicale… et gastronomique (mais néanmoins épicuriens) et de ceux qui en ont assez de souffrir inutilement. » L’auteur a un véritable don pour synthétiser et clarifier des notions qui peuvent sembler compliquées voire absconses au commun des mortels souvent rebutés par les ouvrages de diététiques et toujours tentés de « manger un peu de tout… raisonnablement ». En réalité, nous n’en avons pas toujours conscience, mais, comme dirait Alain Souchon « On est foutus, on mange trop ! » ce qui est doublement injuste. Surabondance avec toutes les conséquences pathologiques que l’on connaît (obésité, maladies cardio-vasculaires, diabète, cholestérol, cancers et autres maladies de civilisation) dans les pays riches et famine et dénutrition dans les pays pauvres. Nous mourons de trop manger, souvent dans de grandes souffrances, alors que, par ailleurs cinq cent millions d’êtres humains se trouvent en permanence au seuil de la mort parce qu’ils n’ont pas, eux, assez à manger et quelque trente cinq millions d’autres succombent chaque année, dans la quasi-indifférence des nantis et des privilégiés que nous sommes.

L’auteur sait de quoi il parle. Tout ce qu’il avance est basé sur sa propre expérience et sur les recherche de nombreux médecins spécialistes de la réduction alimentaire ( la plupart du temps étrangers, russes, allemands, espagnols ou américains, les Français, bien que précurseurs dans ce domaine avec Carton et Berthollet entre autres sont beaucoup plus réticents). Lui-même, après une enfance marquée par de nombreux problèmes de santé, découvre toute l’efficacité et tous les bienfaits du jeûne à l’âge de 18 ans. Il décide alors de prendre sa santé en main et de ne plus jamais retourner se faire « soigner » par un médecin. Aujourd’hui, à près de 60 ans, il a encore le poids de ses 18 ans, il jouit d’une santé éclatante, pratique le sport de haut niveau et n’a jamais revu un médecin pour cause de maladie. Il pratique une hygiène de vie simple et efficace dont il souhaite faire profiter le plus grand nombre : il ne mange qu’une seule fois par jour et uniquement des aliments végétaux, vivants et variés (la règle des 3 V). Cet ouvrage fourmille de conseils pratiques et de références fort utiles du genre « Boire nos aliments et manger nos boissons » (importance d’une bonne mastication) ou « Ce que ne guérit pas le jeûne, rien ne pourra le guérir » sans oublier le fameux précepte d’Hippocrate : « Que l’aliment soit ton unique médicament. » Un livre essentiel à conseiller à tous ceux qui ne veulent pas mourir idiots et malades…

5/5

 

Laisser un commentaire