L’oeil du Vivisecteur

14 décembre 2007 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (224 votes, moyenne: 3,34 / 5)
Loading...
Poésie

Monstrueux, cet oeil-là observant ta souffrance,
dans la cage sordide où naissent nos caprices,
où les cris étouffés racontent le supplice
inutile et pervers qu’un humain te dispense
méticuleusement, sans aucun état d’âme
pour pallier aux fautes de ses contemporains
se croyant tout permis, consommateurs sans freins
de tout ce qu’ils inventent en ignorant ton drame.

Tu n’as jamais choisi cet ordre-là des choses
ni demandé pourquoi tu es né animal
à cette intelligence fasciné par le mal
qu’elle inflige plutôt que se remettre en cause
elle qui se fait forte, avec ou sans son dieu,
de mener à sa guise la marche de la vie
en jouant la sorcière avec son apprenti
lisant des « résultats » à l’horreur dans tes yeux.

Tu subis sans recours l’inavouable peur
de la face cachée d’un cerveau triomphant
qui s’efforce, aveugle, de noyer dans ton sang
l’orgueilleux défilé de toutes ses erreurs
à l’abri des barreaux souillés de tes tortures,
sous le regard glacé d’un anodin bourreau
scrutant ton agonie pour protéger la peau
d’une humanité lâche que la tienne rassure…

Gaston MERCIER

Étiquettes : , , , , , ,

2 commentaires pour “L’oeil du Vivisecteur”

  1. avatar Manouchkaa dit :

    Vraiment très beau poème , il m’a fallut le relire 2 fois pour saisir toute les nuances et détails de l’affliction de cet être torturé.

    Mais il y a un goût d’inachevé comme si le poème vous suppliait de continuer de conter.

  2. avatar sylfaen14 dit :

    Ce poème stigmatise la vivisection avec une empathie certaine, bien que le vivisecteur se voie honoré d’une majuscule.

    J’attends avec impatience de lire une dénonciation aussi inspirée de la torture que subissent partout dans le monde, jour et nuit, nos frères humains, au nom de causes ressenties comme justes par leurs tortionnaires…

Laisser un commentaire