Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire

Critique de le 2 juin 2008

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (116 votes, moyenne: 3,25 / 5)
Loading...
Poésie

Les fleurs du malJ’ai lu et analysé un recueil de poèmes publié en 1857 par Charles Baudelaire.

Les Fleurs du mal …

Un titre, au mélange peut être étonnant, une oxymore destinée à marquer et choqué les gens.
Ayant développé le culte de son père mort, il n’accepta pas le remariage de sa mère. Il va détester tout ce qui fera son beau père et delà, cultivera le goût aristocratique de déplaire.
Les Fleurs du mal représente un cadeau empoisonné, le mal provenant des fleurs. Il extrait la beauté de ce dernier et transfigure par le travail poétique l’expérience douloureuse de l’ame humaine en proie aux malheurs de l’existence. (« Tu m’en donne ta boue, j’en fais de l’or »)

Cet ouvrage décrit un mal social, moral, physique et métaphysique, un homme enfoncé dans le mal.
Sept parties le composent :
– Spleen et idéal (85pages). Le poète cherche une aspiration vers un « idéal » et le « spleen » (ennui, angoisse).
Cette partie montre la misère et la grandeur de l’homme. Son combat sans issue. Il explique que pour tout homme, il y a deux postulations, l’une vers Dieu l’autre vers Satan.
– Tableaux parisiens (30 pages). Description de Paris considéré comme une fourmillante pleine de rêve. Angoisse du poète dû au spectacle des rues, des images qui reflètent un état intérieur, son malheur.
– Le vin (5pages). Elle constitue son premier paradis artificiel. C’est la tentation de se perdre dans un monde meilleur utilisée par les désespérés.
– Fleurs du mal (9 pages) constitue son second paradis ( la luxure les amours interdis), la fatalité du désir.
– Révolte (3pages) décrit un monde où les tentations charnelles sont assouvies. C’est plus une recherche de satisfaction où Dieu va être rejeté et remplacé par Satan.
– La mort (6 pages) apparaît comme le dernier espoir, une mort qui consolera. C’est, pour lui, un soulagement de souffrance et un inconnu sûrement meilleur.

Il écrit à l’aide d’allégories, de personnifications et de métaphores souvent très critiquées. Il rêve toujours d’un monde d’une autre couleur, d’un monde différent. Il tente de mettre le spleen dans un étui idéal. C’est pour cela qu’il diverse beaucoup, il touche à plusieurs domaines pour pouvoir tout étudié et ne rien laisser passé.

Ce sont des poèmes impressionnants, surprenants. Personne n’a pu faire ce qu’il a fait, il reste actuellement une pointure de la poésie certes provocante mais qui reflète son état d’esprit et sa réalité à travers la douleur. Un homme qui ne fait que se rechercher et qui laisse exprimer son impression de solitude, d’angoisse et d’absence de tout désir. Polémiqué à son époque il inspire le respect à la notre.

Il ne faut pas avoir peur de parfois s’y reconnaître et le lire en appréciant son parler audacieux .. .

Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire

Étiquettes : , ,

4 commentaires pour “Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire”

  1. avatar pierre legay dit :

    Bonjour
    je suis un peu gêné par les fautes d’orthographe surtout dans une « critique littéraire » qui se veut savante. Oxymore est masculin….la citation « (« Tu m’en donne ta boue, j’en fais de l’or ») outre qu’il manque un S et fausse; etc… un peu plus de rigueur svp! sinon vous n’êtes pas crédible….

  2. bonjour je voix qu’il vous malque beaucoup de chose comme par exemple le résumé détaillé …… et pour les faute d’orthographe tout le monde en fait….. merci à vous

  3. vous vouyez meme moi je viens d’ecrire avec plein de faute ….et s’il vous plait faites un résumé détaillé

  4. avatar Jean Momo dit :

    Merzougui,

    Si vous écrivez avec des fautes de grâce n’écrivez pas.

Laisser un commentaire