Capitale de la douleur de Paul Eluard

Critique de le 17 avril 2008

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (11 votes, moyenne: 2,45 / 5)
Loading...
Poésie

Capitale de la douleur est un recueil écrit par Paul Eluard, qui ne cache pas les défauts de la vie, les malheurs que l’Amour peut provoqué.

Paul Eluard cherche à créer un moment de réflexion auprès du lecteur pour comprendre le sens réel du poème grâce à l’utilisation des métaphores ou des personnifications.

Ce recueil surréaliste dégage souvent des idées ou un sens étrange, inattendu et peut même parfois être pousser au fantastique (ex:L’Amoureuse,p.56). Comme le montre le titre, l’écrivain veut donner un sentiment de douleur à travers ses poèmes.

Les poèmes sont variés et différents selon la taille: il peut y avoir de très longs, et au contraire de très courts poèmes (Par exemple, le plus court poème, est de seulement deux vers).

Mais à travers ce livre, on remarque quelque chose d’ inhabituel: les poèmes n’ont pas tous un titre par exemple, dens la deuxième partie, « Les Petits Justes », les poèmes sont numérotés ou bien il se peut qu’il y est deux poèmes avec le même titre. D’ après le titre, Capital de la douleur, l’écrivain veut peut-être faire référence au Coeur.

Ce livre est du genre surréaliste, un changement de style de poèmes que l’on a l’habitude de lire, qui la plupart du temps sont gais, les écrivains voit la vie en rose, ne se soucient pas des problèmes de la vie…

Capitale de la douleur de Paul Eluard

Laisser un commentaire