Nouvelles à ne pas y croire, de Fabien Maréchal

11 février 2012 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (17 votes, moyenne: 4,47 / 5)
Loading...

Critique lue : 1 894 fois


L’humour n’est pas ce que vous croyez. L’amour non plus. D’ailleurs, rien ne devrait jamais nous sembler acquis, puisque tout risque de s’effondrer à chaque instant ! Fabien Maréchal, dans ce recueil de sept nouvelles, joue à débusquer des petits préjugés aux grandes conséquences, et pousse dans leurs derniers retranchements des situations a priori anodines.

C’est là la force de ces Nouvelles à ne pas y croire (éditions Dialogues), un titre qui n’est pas une publicité mensongère : ses personnages pourraient être vous ou moi ou votre voisin. Et les situations bizarres dans lesquelles ils se retrouvent évoquent ces moments où nous avons l’impression que le ciel nous tombe sur la tête et qu’on ne comprend plus rien. Dans ces moments-là, soit on s’effondre, soit on s’écroule… de rire. Exactement comme dans ce livre.

Que faire quand la société de consommation est bouleversée du jour au lendemain et que la moitié des objets de votre quotidien vous font la nique, comme dans la première histoire (qui m’a fait penser au tout début de Martians Go Home !, de Frederic Brown, pour son côté loufoque mais parfaitement censé dans sa logique absurde) ? Que faire quand vos meilleurs amis arrivent nus pour déjeuner (mais n’ont pas l’air de s’en apercevoir) ? Comment s’en sortir quand vous êtes journaliste et que le gouvernement exige une bonne nouvelle… que vous ne trouvez pas ? Jusqu’où êtes-vous prêt à collaborer avec la police et la télévision pour vous enrichir ?

Au fil de ces histoires, bon nombre de questions de société sont passées au microscope. Car les récits sont bien moins innocents qu’ils n’en ont l’air. Le dernier est même une réflexion sur le pouvoir assez peu optimiste.

Inventif et (parfois) drôle, ce recueil se lit aussi très facilement. Les paraboles qu’il utilise ne prennent pas le pas sur les histoires mais les guident. Et puis le style, très alerte, ne laisse pas le temps de s’ennuyer. C’est écrit au cordeau, sans être sec pour autant.

Bref, un livre pas bête et un excellent moment. Exactement le genre de livres qu’on lit d’une traite avant de le passer aux amis !

Tags:

Laisser un commentaire