Le droit à la paresse Paul Lafargue

Critique de le 26 avril 2010

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (271 votes, moyenne: 4,00 / 5)
Loading...
Actualité, politique Essais Vos textes

L’amour du travail est une étrange passion. Une folie. Au contraire la paresse est sagesse. A méditer par ceux qui veulent nous faire travailler au delà de 60 ans !

Les Grecs de la grande époque n’avaient que mépris pour le travail, dégradation de l’homme libre. C’est la thèse de Paul Lafargue (1842-1911), gendre de Karl Marx : « les ouvriers sont abrutis par le dogme du travail » (p.39)

Précurseur Lafargue ! Pour lui le Droit au Travail est une manipulation du capitalisme.

Précurseur Lafargue ! Pour lui,  cinq à six heures de travail par jour sur six jours suffisent (p.42). Il aura fallu plus d’un siècle de luttes ouvrières pour y parvenir.

Précurseur Lafargue ! Pour lui, « les vertus de la paresse » (p.43) doivent être pratiquées par les travailleurs et pas seulement par les nantis.

Leçon à tirer, alors que l’on veut nous faire travailler au-delà de 60 ans et nous priver de paresser. «  ô paresse, mère des arts et des nobles vertus, soit le baume des angoisses humaines ! » (p.54)

Le droit à la paresse Paul Lafargue

Laisser un commentaire