Opération Baucent (Bernard Viallet)

Critique de le 27 octobre 2013

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (2 votes, moyenne: 4,50 / 5)
Loading...
Littérature

opération baucentEn tant que lecteur « abonné » à Bernard Viallet, je ne dirai rien de bien différent par rapport à ce que j’ai dit de ses autres créations.
Je commence par souligner la lisibilité. Style fluide, pas d’exhibitionnisme littéraire ou intellectuel. Bernard Viallet a une plume réaliste et précise. Le langage n’est ni trop académique ni trop populaire. C’est bien ! Ça aide les romans à traverser les époques.
Avec « Opération Baucent », Viallet nous propose un thriller.
Depuis que j’ai acheté ce livre, j’ai l’impression de voir beaucoup de nouveaux romans arborant d’une croix de templiers en couverture dans les librairies… Coïncidence ou Bernard Viallet est-il plus dans l’air du temps qu’il n’y parait ?
Par certains recoins de l’intrigue, j’ai eu le sentiment de retrouver quelques vieilles connaissances qui traînaient déjà dans « Dorian Evergreen » recueil de nouvelles paru il y a quelques années, et mêmes quelques racailles de cités ramassées du côté de « Les faux as », du même auteur, bien sûr… Je ne serai pas étonné d’apprendre qu’un contentieux existe vraiment entre l’auteur et ces tristes sires.
Presque pas de « gentils », sauf « une » des victimes… mais ça ne manque pas de méchants !
Le mystère qui plane tout au long du roman est porté par une sombre affaire de templiers, de fanatiques et de psychopathes.
D’entrée de jeu, une figure centrale se dégage: Virginie.
J’ai immédiatement éprouvé beaucoup d’empathie pour ce jeune personnage.
Un des éléments qui transparaît sur l’auteur est son inquiétude face à l’effritement des valeurs traditionnelles, pour ne pas dire sacrées, de la société et des relations humaines.
Mais je ne vais pas en dire plus, pour ne pas gâcher le plaisir aux lecteurs à venir.
C’est un roman palpitant que je conseille et qui me donne plus que jamais envie de rester « abonné» à Bernard Viallet.

Opération Baucent (Bernard Viallet)

Laisser un commentaire