Veronika décide de mourir de Paulo Coelho

12 novembre 2007 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (52 votes, moyenne: 3,08 / 5)
Loading...

Critique lue : 7 946 fois

Psychologie Roman

Veronica decide de mourirFace à nos propres désirs de fuite de la réalité, face au vertige de la folie,
Veronica matérialise ce que l’on n’oserait faire .
Aller au bout de la folie et finir en hôpital psychiatrique ….
Ce qui est beau dans ce livre de Paulo Coelho, c’est la détresse d’une personne noyée dans un système et un cadre bien établie ou les émotions sont brimées.

Ce qui peut paraitre fou, est bénéfique, par l’explosion des rêves et de la liberté nécessaires à la vie.

Ce livre est d’une simplicité vrai, loin du conformisme.

Étiquettes : , , , , ,

8 commentaires pour “Veronika décide de mourir de Paulo Coelho”

  1. avatar mimi dit :

    C’est un livre incroyable !!
    Ou commence la folie? La normalité?!
    Faut il fermer la fermeture de sa robe « derrière son dos » – comme il se doit – ou décider de mettre la fermeture éclair devant, de façon a la fermer plus facilement ?

    Ca parrait bête comme ça.
    Mais si tu met ta robe à l’envers – selon les autres – tu n’es pas normal! alors où commence la folie…
    C’est exactement cette reflexion quil y a dans ce bouquin, Veronica, étant enfermée dans un hopital psychiatrique, se sent différente des autres ….eux sont fou, mais elle non. En tt cas c’est ce qu’elle pense.

    Ou commence la folie ?
    Est ce que ça commence à partir du moment où l’on pense différemment des autres? Où peut être à partir du moment ou les autres pensent que l’on est fou parce que l’on pense différemment qu’eux ?

    ALORS EST ON MENTALEMENT DIVERGENT ???

  2. avatar marwa dit :

    j’ai beaucoup adoré ce livre… ca pousse a se remettre en question parraport a la vision que l’on a du monde, cela d’un coté, d’un autre coté, cela m’a poussé personnellement a croire en une etincelle de bonheur meme quand on a l’impression que la mort frappe a la porte..
    ce livre m’a touché personnellement , c’est toute une philosophie a revoir , la philosophie de la logique..
    et dans ce contexte j’aimerai cité une chanson de thierry amiel (dont le titre m’echappe) mais qui traite exactement cette meme vision du monde…

  3. avatar Titi dit :

    Ce livre m’a beaucoup plus d’autant plus que j’ai fréquenté cet univers de dépressifs et suicidaires ! Je l’ai beaucoup conseillé autour de moi… Il ouvre les yeux sur la valeur de la vie, le moindre détail qui nous entoure et nous fait comprendre que quelque soit les galères, les coups durs de la vie on a le choix de continuer ou de s’arrêter. Oui mais lorsque l’on a plu le choix ? Que se passe-t-il dans notre tête qui chamboule nos certitudes ! A lire et à relire, surtout en cas de coup de blues !

  4. avatar nour dit :

    ce livre m’as bcp plais parceke il ouvre les yeux pour la valeure de la vie car dans ce mande on a le choix de continuer ou de s’arreter définitivement et enfin tout revient au dieu et au déstin et je conseile toute personne malade mentalement de le lire avant de faire aucun pa.

  5. avatar Innocence dit :

    Cet ouvrage ouvre un grand débat sur la normalité. En cours de philosophie, je n’avais pas compris pourquoi l’anormalité commence là où nous représentons un danger pour autrui. L’idée est que les « marginaux » qui s’éloignent de nos impératifs sociaux empruntent une voie qui est inconnue.. Et l’inconnu fait peur. Afin de maîtriser ces êtres, on les enferme, on les isole.. Là s’exprime le pouvoir du peuple ou disons plutôt de la majorité (démocratie).
    Quant à la question du suicide, l’introversion de Véronika nous fait réellement apprécier les tracas et les difficultés du quotidien. Il n’y aurait rien de pire que de se retenir de vivre et que « ne pas déborder ».

    A lire absolument!!!

  6. avatar yassine dit :

    paulo coelho est le deuxieme evrivain le plus lu dans le monde je l’ai decouvert en 2008. moi qui suis aujourd’hui étudiant j’ai presque lu tous ses romans dont comme le fleuve qui coule, l’alchimiste et veronika decide de mourire car se sont en réalité des chef-d’euvres qui refletent l’experience de coelho tout au long de sa vie et c’est pour cela je tiens à conseiller tous ceux veulent le decouvrir a travers veronika decide de mourir

  7. avatar Pape dit :

    Ce qui est passionnant dans ce livre c’est qu’en suivant l’héroïne dans sa dépression, on ne sait plus ce qui distingue la follie de la normalité. Dans bien des cas, nous imitons les autres pour ne pas être différent d’eux et pour autant on est pas heureux.

    Mais l’enseignement que je tire du bouquin c’est qu’il faut s’écouter pour vivre librement. c’est peut être ça qui a pousser Véronika a aimer un fou ????

  8. avatar youssef dit :

    Ce livre nous pousse à nous poser et à réflechir sur la limite existante entre la folie et la normalité ? ou ce trouve dont cette fameuse ligne rouge ? , bref il faudrai vous laissez le plaisir de déguster ce livre .. et l’interpreter à votre maniére !

Laisser un commentaire