Patricia Cornwell Scarpetta

Critique de le 4 mars 2011

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (65 votes, moyenne: 4,72 / 5)
Loading...
Roman Sexualité

Plongée chez les Oufs.

 Articulation entre la violence, le sexe et la mort. Livre sur la morgue et l’irreprésentable. Des images qui agissent sur l’équilibre des lecteurs. Un truc de psychologue.

Snuff movie. Un pervers high-tech  implante une puce GPS dans le cul d’un futur criminel, un type poussé au crime par une ordure. Le salaud   récupère le truc une fois le meurtre accompli et filmé par ses soins. Marquage à la culotte. Certitude pour le pervers de suivre l’assassin sur le lieu improbable du crime. Son forfait accompli, il  poste sur la toile la vidéo du meurtre.

Le nain, Oscar Bane, soupçonné, exige son admission à l’hôpital de Bellevue C’est à New-york. Blessé  au cours d’un meurtre commis par un inconnu d. Il fait pote avec Kay Scarpetta,  une médecin légistte expert. Une seule chose est sûre : une femme a été torturée et tuée par une ordure qui anticipe  où se trouve sa proie CAR

                                                           IL LUI A FOURRE UNE PUCE DANS LE CUL !!!!

Avant les mamans craignaient le dépucelage pour leur fille, maintenant elles craignent le puçage !!!!

Méfiez-vous, pendant que vous sortez votre ticket de métro de votre larfeuille, un pervers peut vous implanter une puce dans le cul à votre insu. Les pervers qui vous menacent  fabriquent des puces avec antennes miniatures et batteries d’une durée de quatre mois. Ils taffent à l’aiguille hypodermique.

 Je connais à Paris, un toubib qui, dans sa morgue, a récupéré deux morts, le meurtrier décédé quand le pervers a voulu récupérer la puce dans le cul de l’assassin et la victime de ce dernier. Aucune poésie. Impossible avec de telles images de comprendre pourquoi la Morgue a été l’un des monuments parisiens les plus visités au dix-neuvième siècle. J’aime la morgue. C’est là que j’ai fait mon éducation sexuelle, appris l’histoire, aimé l’art. C’est ce que m’a dit la Directrice de l’institut Médico-légal. Elle m’a montré des images en me disant : « Nous, les médecins légistes, on fait bien notre boulot. Par exemple ma collègue insiste pour que le corps ne quitte pas la morgue sans avoir été radiographié sous tous les angles. Nous on passe toujours chaque centimètre aux rayons X.

Paul Brouardel, le fondateur de l’Institut, doit se retourner… dans sa tombe.

 Pas de psychologie là dedans, seulement beaucoup de recherches sur les GPS sans fils. Vous n’imaginez pas ce qu’ils inventent les pervers ? Silence. Et bien, ils fabriquent des puces avec antennes miniatures et batteries d’une durée de quatre mois. Le puçage est une menace pour l’avenir. On peut implanter une puce dans le cul sans que le propriétaire des fesses s’en rende compte.

A PARIS  COMME A NEW-YORK, MEME SALAUDS, MEME CRIMES !

Patricia Cornwell Scarpetta

Étiquettes : , , , ,

Un commentaire pour “Patricia Cornwell Scarpetta”

  1. avatar max dit :

    Tes pete a koi kan tecrit ,

Laisser un commentaire