Moi, les enfants, j’aime pas tellement. Nouvelles. Annie Saumont. Syros-Alternatives

17 août 2011 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (5 votes, moyenne: 4,60 / 5)
Loading...
Roman

Peu de mots, juste ceux qui sont essentiels pour que les différentes scènes évoquées s’impriment au plus profond de nous, lecteurs fascinés par ce sens du raccourci qui ne laisse rien de côté.

Annie Saumont évoque avec le même succès des thèmes comme la violence subie(« La gifle du mardi »), les relations et différences entre paumées et gagnantes (« Shampooing traitant »), les regrets, les frustrations et les jalousies, l’envie, quand tout manque, surtout la chaleur humaine (« René, lui… »), l’incompréhension entre enfants et adultes ( « L’escapade »), la solitude absolue qui trouve refuge dans la lecture (« Lis et tais-toi »)…

Onze nouvelles, onze merveilles, onze films qui se déroulent au gré de notre lecture.

2 commentaires pour “Moi, les enfants, j’aime pas tellement. Nouvelles. Annie Saumont. Syros-Alternatives”

  1. avatar bruno chauvierre dit :

    L’envie quand tout manque, ou presque tout, ou l’essentiel !… Oui, le manque-à être, c’est bien ce que l’enfant ressent ( et aussi l’adulte ! ) quand son besoin d’amour est méconnu. Et après, c’est la difficulté de se repérer dans son propre désir, l’exercice ardu d’exprimer sa demande. Annie Saumont nous plonge dans ce ressenti émotionnel.

  2. avatar Therese Delaforge dit :

    Beaucoup mieux dit que je n’aurais su le faire. Merci, Monsieur Chauvière, pour votre commentaire…

Laisser un commentaire