L’iroquoise (Bernard Clavel)

Critique de le 6 novembre 2013

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (5 votes, moyenne: 4,40 / 5)
Loading...
Roman

A Boston, dans les années 30, une rixe éclate entre un policier ripoux et des marins allemands qui n’acceptent pas de se faire traiter de nazis. Karl, le plus costaud des teutons, frappe un peu trop fort le flic qui tombe à la renverse, mort sur le coup, le crâne fracassé contre un coin de table. Les marins aident Karl, le meurtrier, à quitter au plus vite le territoire des Etats-Unis. Au volant d’une camionnette volée, Karl file vers la frontière canadienne en évitant les ports, endroits où la police ira le chercher en premier. Il n’a pas d’autre projet que monter le plus possible vers le Nord pour aller s’y cacher. Parviendra-t-il à se faire oublier ? Pourra-t-il y commencer une nouvelle vie en territoire indien ?

« L’iroquoise » est un court roman de 120 pages en gros caractères, autant dire le format d’une novella, cet intermédiaire entre la nouvelle et le roman, assez fréquent chez les anglo-saxons. Sur le thème classique de « Roméo et Juliette dans le grand Nord canadien », le regretté Bernard Clavel nous délivre une histoire simple, quasi biblique, faite d’amour sincère, d’aventures et de drames dans l’atmosphère rude des grands espaces qu’il sait si bien nous faire aimer. La rencontre du rustre Karl et de la jeune et belle Aldina relève de l’allégorie du choc de deux mondes, de la fascination réciproque qui aurait pu déboucher sur une histoire à l’eau de rose mais qu’un grain de sable fait basculer en drame bouleversant. Mais n’en disons pas trop pour ne pas gâcher le plaisir d’une lecture si passionnante et si agréable qu’on peut dévorer le livre en moins de deux heures et le refermer en regrettant de devoir quitter si vite ces deux magnifiques personnages. Une belle histoire aussi prenante qu’émouvante un peu en forme de conte philosophique. De l’excellent Clavel.

5/5

L’iroquoise (Bernard Clavel)

Laisser un commentaire