L’ignorance de Milan Kundera

Critique de le 18 décembre 2007

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (26 votes, moyenne: 3,77 / 5)
Loading...
Roman

Couverture L’ignorance de Milan kundera

Résumé: »Sur l’avenir tout le monde se trompe. L’homme ne peut être sûr que du moment présent. Mais est-ce bien vrai
? Peut-il vraiment le connaitre, le présent ? Est-il capable de le juger ? Bien sûr que non. Car comment celui qui ne connait pas l’avenir pourrait-il comprendre le sens du présent ? Et si nous ne savons vers quel avenir le présent nous mène, comment pourrions-nous dire que ce présent est bon ou mauvais, qu’il mérite notre adhésion, notre méfiance ou notre haine ? »

Avis personnel: Irina exilée à Paris n’est pas retournée dans son pays natal depuis 20 ans, elle a peur que son Grand retour ne soit une déception, et elle a raison. Il est dur pour Irina de s’affirmer, elle qui n’a vécu que sous l’ombre de sa mère, puis ensuite sous celle de son mari (choisie par sa mère).
Les moments les plus heureux de sa vie étant après la mort de son mari où elle a du se débrouiller seule pour élever ses 2 filles en faisant des petits boulots par ci par la. Mais du moins était elle libre. Et si comme Irina vous étiez perdu dans un pays étranger et que vous ne rencontriez qu’après 50 ans l’amour de votre vie qui ne sera que l’amour d’une nuit?

Kundera nous décrit ici avec réalité et franchise la douleur de l’exil, la solitude et la nostalgie.
Les personnages principaux sont tiraillés entre l’envie de retrouver leurs pays d’origine et la peur du Grand Retour. Les souvenir sont trompeurs, le monde change vite.
Quelque part entre le passé et le présent, entre terre d’origine et terre d’exil, les personnages de ce livre sont perdus et en même temps tellement réel qu’on l’on s’identifie facilement à chacun d’eux. On reconnait ici Kundera dans son style simple et sans fioritures.
On se laisse facilement emporter par l’histoire qui nous amène à nous interroger sur notre propre identité, nos origines mais aussi sur nos peurs, sur la solitude et la nostalgie.

Extrait: “Elle avait toujours considéré comme une évidence que son émigration était un malheur. Mais, se demande-t-elle en cet instant, n’était-ce pas plutôt une illusion de malheur, une illusion suggérée par la façon dont tout le monde perçoit un émigré? Ne lisait-elle pas sa propre vie d’après un mode d’emploi que les autres lui avaient glissé entre les mains? Et elle se dit que son émigration, bien qu’imposée de l’extérieur, contre sa volonté, était peut-être, à son insu, la meilleure issue à sa vie”

L’ignorance de Milan Kundera

Étiquettes : , , ,

Un commentaire pour “L’ignorance de Milan Kundera”

  1. avatar Michel Lefort dit :

    Toujours une merveilleuse écriture, rapide et douce, laissant passer des sentiments forts. Mais, je vous avoue, je fus déçu déçu… amalgame, bonnes pensées mièvres et soupe de de déjà dit…

Laisser un commentaire