Les vrais durs (T.C. Boyle)

Critique de le 14 avril 2016