L’élégance du hérisson de Muriel Barbery

2 avril 2008 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (19 votes, moyenne: 3,16 / 5)
Loading...
Roman

barbery.jpgC’est une histoire à deux voix, celles de personnages incongrus qui à l’heure de la chasse au surdoué, sont surtout occupées à masquer leur intelligence. L’originalité du sujet est l’un des attraits de ce livre, qui épingle avec un humour piquant les travers de la bourgeoisie parisienne.

Le hérisson (la concierge autodidacte) étudie avec une indifférence narquoise les minuscules tracas de ces nantis, et se rit de les feinter dans leurs idées toutes faites, pendant qu’elle se régale du meilleur de la littérature et de la gastronomie.

La deuxième petite voix est son double enfantin, cadette phagocytée par son aînée brillante et bêcheuse, qui en plus se la joue trash-luxe… réduisant à presque rien l’espace vital de cette pré-ado négligée par ses parents. La loge de la concierge sera un refuge pour elle, et l’amitié naîtra entre ces beaux-esprits masqués, mais démasqués par un subtil et richissime japonais qui leur ouvrira son appartement raffiné et son coeur meurtri.

Ce livre est un succès de librairie mérité malgré quelques longueurs et un zeste de pédanterie, mais il ravira tous les amoureux de la langue française et de la courtoisie, les encourageant à user d’élégantes tournures désuètes, quitte à dérouter leurs interlocuteurs….

Editeur Gallimard 2006

Étiquettes : , , ,

2 commentaires pour “L’élégance du hérisson de Muriel Barbery”

  1. avatar Innocence dit :

    La mise en scène des personnages est intéressante: le fait de se croiser, de se ressembler et de s’interroger. Néanmoins, j’ai perçu comme un égarement pour chacune d’entre elles au sein de diverses tergiversations. Hormis que pendant ma lecture, je n’ai su acquérir la personnalité des protagonistes.
    Quant à la réflexion relative à la vie et à la mort, elle n’est abordée que superficiellement à mon goût.
    Tout cela est bien dommage, il y avait du potentiel!

  2. avatar AL dit :

    Très prétentieux et complètement artificiel, il se trouve que les personnages les plus pédants et snobs dans cette histoire sont finalement la concierge et la petite fille… Ah, la concision des bons auteurs anglo-saxons!

Laisser un commentaire