Le Sourire des femmes – Nicolas Barreau

20 mars 2016 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (4 votes, moyenne: 4,75 / 5)
Loading...

Critique lue : 1 245 fois


sourire des femmesPrésentation de l’auteur par l’éditeur : « Sous le pseudonyme de Nicolas Barreau se cache un auteur franco-allemand qui travaille dans le monde de l’édition. Il est l’auteur aux Editions Héloïse d’Ormesson du Sourire des femmes, best-seller publié à ce jour dans trente-six pays, et de Tu me trouveras au bout du monde« .

[spoils indiqués entre crochets]

[L’histoire? Je dirais : Sous le pseudonyme anglais de Robert Miller se cache un auteur français qui travaille dans le monde de l’édition. Il est l’auteur aux Editions Opale du Sourire des femmes, best-seller publié à ce jour dans trente-six pays.

Le Sourire des femmes est donc à la fois le titre du roman de Nicolas Barreau et celui du livre de son personnage principal André Chabanais alias Robert Miller. Ce dernier écrit un second roman dont le texte est celui du Sourire des femmes de Barreau. Vous me suivez?

Alors je me demande : quel intérêt pour l’histoire? L’auteur s’est visiblement amusé à créer cette confusion dans l’esprit du lecteur mais cela n’apporte strictement rien à son roman. Etrange démarche.]

Hormis ce méli-mélo inutile entre les titres et les auteurs, vous trouverez ici un roman gentillet, une comédie romantique qui a pour cadre Paris, la ville des amoureux (cela vous étonne-t-il?).

[Vous y trouverez tous les codes du genre : deux personnes qui ne devraient pas se rencontrer (l’un travaille dans l’édition, l’autre ne s’intéresse pas aux livres), la conquête basée sur de mauvaises bases (ici un mensonge), la vérité qui ressort au grand jour, la rupture entre les personnages qui en découle, la reconquête pleine de regrets et d’espoir, et le baiser final sur un trottoir parisien, sous les flocons de neige virevoltants.]

Par ailleurs, pendant les quatre premiers chapitres j’ai trouvé que le lecteur est un peu perdu parmi les trop nombreux personnages, les flashbacks, l’alternance entre les narrateurs. Le roman a du mal à démarrer : ce n’est qu’à partir du cinquième chapitre que les repères sont posés.

L’histoire est mignonne, l’écriture est agréable, et si vous recherchez une jolie comédie romantique, vous apprécierez Le Sourire des femmes.

Tags:

Laisser un commentaire