Le scaphandre et le papillon

Critique de le 12 novembre 2007

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (33 votes, moyenne: 3,18 / 5)
Loading...
Psychologie Roman

scaph1.jpgA la lecture de ce livre, l’on se rend compte que toutes les choses simples qui sont banales ou détestables au quotidien sont en fait les choses essentielles.

Que le bonheur est dans la vie de tous les jours mais comme nous sommes d’éternels insatisfaits nous sommes dans une quête perpétuelle d’un bonheur inaccessible qui cause notre perte.
C’est une véritable prise de conscience.

L’auteur, Jean-Dominique Bauby écrivain journaliste à eu un grave accident.
Tout son corps est paralysé c’est son scaphandre, il ne peut plus bouger ni parler.

C’est à travers des battements de cils qu’il nous livre ses secrets.

Ce qui est dramatique dans notre vie, c’est de se rendre compte des choses une fois qu’elles nous manquent.
La situation qui m’a le plus marque c’est lorsqu’il prend un bain, le contact avec l’eau….
Ses possibilités sont tellement réduites, qu’il profite au maximum de chaque instant, il se demande comment il a pu passer à côté de sa vie auparavant.
Il est en extase comme il ne l’a jamais été étant valide…

Le scaphandre et le papillon

Étiquettes : , , , ,

5 commentaires pour “Le scaphandre et le papillon”

  1. avatar Leo dit :

    Juste, pourriez-vous (demander à qqn de) corriger vos fautes d’ortographe ? Sur un site consacré aux livres c’est encore plus agacant qu’ailleurs, si c’était possible.

    Pour avoir lu ce livre je trouve votre critique assez réductrice, elle ne montre qu’un aspect du livre qui est bien plus riche que cela. Mais comme « la critique est facile et l’art difficile », je retourne le lire et reviens ici dans quelques temps mettre ma proposition.

  2. avatar anselme dit :

    Il n’y a pas malheureusement pas que des petits maîtres Capello en herbe, disons que ça donne un côté humain… Mais il y a accessoirement un correcteur orthographique (petite icône abc) dans l’éditeur de texte.

  3. avatar Johanna dit :

    C’est une histoire très émouvante lire ces choses là tous les jours sa bouleverse !
    je suis très contente que ce film a été réalisé grace à l’histoire et qu’il a été nommé à Cannes.

    Magnifique histoire!

  4. avatar djinnette dit :

    Salut !! je suis du kebek et je viens tout juste de visionner le film ce soir ….. kan au livre j’espère le lire bientot!! C mon coup de coeur de la semaine je crois … et tant pis pour léo ki se plaint de l orthographe et de la critique réductrice ( yen a des comme ca …. meme si ca vient tout droit du coeur , fo kils chialent ) …. Moi c venu me chercher comme c pas possible , g pleurée mais pas de pitié dans mes pleurs seulement une grande admiration pour un homme ki a su au quotidien et avec l aide et l’empathie de gens ordinaires ( extraordinaires ) , découvrir ke l imagination et la mémoire sont de grandes ressources face a une telle situation !! Merci jean-Do !! Tu m as redonné foi en l humanité ce soir !!

  5. avatar kimberley dit :

    Bonjour, je ne suis pas une grande critique comme vous, je n’ai que 17 ans mais j’ai eu ma maman qui a ete dans le même cas que Jean Dominique Bauby… Je trouve ce livre très bien mais par moment incohérent (c’est normal vu qu’il ne peut pas toujours au meilleur de sa forme intellectuelle). Je voulais absolument lire ce livre car je voulais savoir ce que les personnes atteintes d’un Locked-In-Syndrom pensent a cet instant lá. Je trouve qu’il etait très courageux d’ecrire un livre avec un seul oeil.. Il a eu la chance de pouvoir communiquer tout ce qu’il pensait avant de mourrir.. Ma maman est décédée deux mois après son accident vasculaire cérébral.. Je suis en admiration devant ce livre grâce au courage de l’auteur

Laisser un commentaire