Histoires à ne pas fermer l’oeil de la nuit (Présenté par A. Hitchcock)

6 mai 2014 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (3 votes, moyenne: 3,33 / 5)
Loading...

Critique lue : 735 fois


Histoires à ne pas fermer l'oeilLa vieille Mrs Brady vient de perdre sa soeur Alice. Elle décide de mener elle-même l’enquête car ce décès lui semble suspect… Pour faire plaisir à sa grand-mère, le jeune Ed, 6 ans, a l’habitude d’aller voler des fleurs dans le cimetière tout proche. Mais un jour, les services sociaux le retirent à l’affection de la vieille femme et de ses étranges amis pour le placer dans un orphelinat… En Malaisie, Paul Vernier est sur les traces de Jérôme Steeks, un meurtrier américain. Il s’adresse à un certain Heert Koert, contrôleur civil à Bornéo, pour qu’il lui signale les rares américains présents dans son secteur. Ainsi pense-t-il facilement trouver son homme… Un bouquiniste laisse à l’abandon le jardin situé derrière la maison qui lui sert de boutique. Il semble de plus en plus fasciné par ce coin de nature où règnent ronces et herbes folles. Dans un casino de Las Vegas, un joueur malchanceux ne fait que perdre au blackjack. Il fait un scandale et insiste pour obtenir un nouveau jeu de cartes et pour qu’on change de croupier…

« Histoires à ne pas fermer l’oeil de la nuit » est un recueil de nouvelles de divers auteurs plus ou moins célèbres (on notera au passage la contribution de Jack London dans une histoire de chien-loup assez cruelle et celle de Theodore Sturgeon dans un registre de science-fiction illustrant bien ses qualités de visionnaire) qui sont simplement présentées par Alfred Hitchcock et rien de plus. Le « grand maître du suspens » n’a pas rédigé une seule ligne de ce livre et peut-être même pas sélectionné ces textes très disparates et de qualité fort inégale. Toutes sortes de genres sont représentés. De la nouvelle policière classique style Agatha Christie au thriller aux ambiances noires, au gore en passant par le fantastique le plus échevelé comme « Tribut floral » ou « Canavan et son terrain », peut-être une des deux meilleures de cette compilation. « Mort sur décision du tribunal » est sans doute celle qui mérite le plus le détour par son intrigue (une histoire d’altruisme quasi christique), son thème (une machination qui se retourne contre son auteur) et par son style narratif impeccable. Un petit bijou à lui tout seul. Ainsi en va-t-il de ce genre de bouquin de détente qui attire le chaland surtout par le nom prestigieux inscrit sur la couverture.

4/5

Laisser un commentaire