Révélation de Stephenie Meyer

Critique de le 13 avril 2009

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (185 votes, moyenne: 3,55 / 5)
Loading...
Fantastique, horreur Jeunesse Roman

meyer.jpgQuatrième tome de la saga Fascination de Stephenie Meyer.

Grandes turbulences dans l’euphorie vampirique. Accrochez-vous et bouclez votre ceinture. Quelle grande surprise dans cet ultime tome. Grandes mutations des personnages en perspective. Le clan des sangs froids est élargi. On assiste à une double foulée de questions. Captivation du lecteur garantie.

Le fil de la vie de nos héros semble s’être rompu pour finalement adopter une tournure plus solide et plus viable. Qui est entré dans le corps de Stéphénie Meyer?? Nouveau style, nouvelles lignes directrices. Mais quel talent, le bouquin en est presque intéressant. On éprouve enfin la singularité de la relation Bella-Edward, on pénètre davantage dans une intimité que nous étions loin de soupçonner.

La chute est rude car les dernières pages ne sont pas à la juste proportion des péripéties. Artifices de déception tellement la bassesse de cette fin banale nous envahit. J’aurais aimé assister à la banalité du mal ou la banalité de la mort pour que de nouvelles personnalités prennent le dessus… Personne n’est atteint, aucune perte humaine, vampirique, lupine, morale… Je ne savais pas que le pays de Candy se nommait aussi Forks.

Révélation de Stephenie Meyer

Étiquettes : , , , ,

14 commentaires pour “Révélation de Stephenie Meyer”

  1. avatar Emi dit :

    Le livre se laisse lire, en plus si vous êtes comme moi une jeune fille. Mais soyons honnête, après avoir dévoré les 4 tomes, en prenant un peu de recul… Et bien cette saga est mièvre, surtout les 3 premiers tomes. J’avoue que le quatrième est bien mené, passer dans la tête de Jacob est une bonne idée… Mais c’est surtout un moyen d’éviter de raconter la scène du point de vue de Bella, et j’insiste ça aurai été bien plus difficile. Bref, malgré une fin désastreuse, sur le coup, j’étais fan. Le film est lui une catastrophe. Robert ne représente pas du tout ma vision d’Edward, mais c’est subjectif. Je trouve que les scènes sont mal filmé, le film est bâclé, fait dans la foulé du succès littéraire, réalisé sans talent, mais qu’a t’ont fait de la réalisatrice de thirteen? La gestion du côté fantastique et des effets spéciaux est désastreuse. Le jeu d’acteur… est faible. J’espère que le deuxième film sera mieux réalisé, j’irai le voir et cette foi ce sera avec de l’appréhension…
    Pour en revenir au livre, et au quatrième tome. Je dirai que le mariage arrive un peu comme un cheveu sur la soupe! Ce n’est ni nécessaire, ni important, selon moi il ne s’agit que de tempéré les esprits conservateurs américains. La comparaison avec Rowling n’est pas justifié. La saga Harry Potter est original et sa fin… extraordinaire et ma foi surprenante (je passe sur l’épilogue).
    Quand Alice et Jasper s’en vont… Il était évident qu’ils allaient revenir, de plus la raison de leur départ est plus que douteuse… Bref, c’est une tentative raté de remettre de l’intérêt dans un récit qui traîne en longueur. Et je rappelle que la fin est horrible, pas une goutte de sang versée, pas un mort, pas un combat. Les « méchants » (Volturi) passe pour des guignols…
    Livre pour adolescente, gentille histoire à lire pour se détendre, mais ne mérite pas un tel engouement. Pour du bon fantastique, et de une écriture de qualité Robin HOBB.

  2. avatar Emy dit :

    Merci!!!

  3. avatar Jennifer dit :

    Contrairement à ce que pense Emy, je trouve que la saga est formidable (préférence quand même pour le 1er et dernier tome). Je ne suis pourtant pas une jeune fille mais j’ai apprécié le romantisme présent tout au long de l’histoire. Quelle femme ne rêverait pas d’être adulée comme l’est bella par Edward.
    Le thème est bien choisi : un vampire qui ne dort pas dans des cercueil et n’a pas peur de crucifix.
    Revenons au dernier tome qui m’a complètement bluffée. Quel retournement de situation. L’effet de surprise est garanti. Il se passe plein de péripéties. Je ne me suis pas ennnuyée. Au contraire, j’ai adoré.

  4. avatar Innocence dit :

    Quelle femme ne s’ennuirait pas devant l’adulation plate et vaporeuse d’un jeune homme?

  5. avatar wendigo dit :

    et bien je suis d’accord avec innocence. L’adulation d’edward face à Bella est pour moi le plus bel exemple de vanité qu’un roman peut offrir. Pour moi, c’est mon point de vue, il faut être très vaniteux et égocentrique pour désirer qu’un homme vous aime comme ça , sans aucun esprit critique ni discernement. Et je n’aime pas la façon dont bella aime edward.Elle ne l’aime que parce qu’il est parfait. ce n’est pas ça l’amour , c’est justement de la fascination , de l’obsession. Rien d’autre. Et ça plaît. C’est bien la preuve qu’on a perdu le sens du mot « amour » et que notre société est extrêmement égoîste.

    Malgré tout j’ai trouvé le un bien mené et bien construit malgré de nombreux défauts et une écriture bâclée, mais les trois autres sont des navets. Particulièrement le 4 ou on atteint des sommets de stupidités et même (pour moi) une moralité douteuse: un garçon qui tombe amoureuse d’un bébé , vous trouvez ça normal?
    Sans parler de la fin: bella ne va pas à la fac , elle devient riche, belle, forte , gracieuse, etc tout ça grâce à l’amour. Ce livre ne fait pas honneur aux femmes , au contraire , mieux que les citations misogynes de saint paul ou les contes de fées, il conditionne la femme dans la dépendance d’un homme et son accomplissement dans l’amour , à travers un homme.
    J’aime beaucoup les histoires d’amour , mais même dans la mythologie grecque , peuple qui asservissait les femmes, ce dernières sont mieux traitees et pas réduites à leurs conditions de mères au foyer (rosalie »je veux un gosse, esmée la mère de famille, le clan d’irina et ensuite bella, mais c’est honteux!)

  6. avatar Innocence dit :

    Wendigo, ton analyse est intéressante et tes comparaisons, ainsi que tes références s’avèrent fort pertinentes! Néanmoins, il semblerait que tu fasses abstraction de l’auteure.. Et bien oui, c’est une femme. Je reste convaincue qu’elle n’a jamais voulu abattre le statut d’êtres du même sexe. Je préfère penser qu’elle a voulu éclairer ce que pourrait devenir une relation où l’intéraction serait immédiate. C’est comme lorsque des filles se retrouvent autour d’un verre pour décrire l’homme parfait… En parler, y rêver parce qu’il n’existe pas. Si cela était le cas, nous tomberions dans une relation absurde plate (je le redis) sans aucune interaction. Une histoire d’amour se forge dans le temps, elle est le fruit de concessions. Comme je dis souvent « la vie est une chienne, quand elle te mord tu ne te relèves pas sauf si c’est pour hurler de douleur ». L’amour est ainsi, c’est la vie. Malgré cette affirmation, nous continuerons à poursuivre un idéal qui n’existe pas pour avancer. Que serait la littérature sans un monde inconnu, sans des passages insaisissables? Des banalités..

  7. avatar JuNa dit :

    Personnellement, j’adore ce tome de la saga. Le passage dans la tête de Jacob révèle bien la personnalité de ce personnage dont l’importance varie dans chacun des quatre tomes.
    La seule critique que je dois faire concerne la fin: je trouve que le lecteur reste sur sa faim, frustré de n’en avoir pas vu plus de la nouvelle vie de Bella, de la croissance de Renesmée et tout le reste. Enfin, ce n’est que mon avis…

  8. avatar Clémentine dit :

    J’ai aussi trouvé la fin bâclée et décevante, un mort ou deux aurait rendu le tout plus crédible et on aurait eu une bonne raison de pleurer…
    J’étais aussi déçue de voir arriver la petite et de l' »amitié » saugrenue entre Edward et Jacob. Ce que j’aimais dans les tomes précédents, (rivalité, amour inconditionnel, tension sexuelle), tout cela a disparu avec l’apparition de Renesmée. A part ça, j’aimais beaucoup la dernière partie, lorsque tous les vampires rejoingnent les Cullen.
    Voilà mon avis.. 🙂

  9. avatar virginie dit :

    bonjour,
    ses livres sont ils adaptés a une ado de 14 ans?
    merci d’avance

  10. avatar Innocence dit :

    Il ne devrait pas y avoir de public prédestiné à une oeuvre, ce serait un outrage à la liberté de conscience et un étiquettage social inacceptable. Que vous ayez 10, 14, 20 ou 50 ans ce livre peut vous plaire, pourvu que vous gardiez en tête que ce n’est qu’une fiction. L’ayant trouvé trop fabuliste néanmoins, je pense que l’âge parfait serait celui où on quitte l’idée du prince charmant pour celle de l’homme idéal. Bonne lecture!

  11. avatar flo dit :

    J’ai 37 ans et j’ai pourtant lu cette « saga » avec intérêt, (avec beaucoup recul cependant).
    Je dois avouer que j’ai plutôt aimé sauf le dernier tome que je trouve trop « idéaliste ». Trop de perfection m’a cassé le moral.

  12. La saga de Stephanie Meyer est à se faire vomir dessus. Il n’existe pas de tel livre qui ne puisse faire outrance la littérature. Ce livre est sans intérêt. Je les ai moi-même lu, tous sans aucune exception. D’ailleurs, l’engouement qu’à pris ce simple livre -de merde, pardonner mon langage peut conventionnelle, n’est que commercial. Stephanie Meyer fait recette avec cette méprisable chose.

  13. avatar vampain dit :

    Pour moi cette saga ne présente pas les qualités qui lui ont donné cet engouement que je ne comprend pas, mais j’ai appréciée cette lecture, quand bien même elle est par trop idéale, elle raconte se qu’on aimerait croire: la possibilité d’une existence facile malgré les épreuves.Quand on est à l’aube d’une vie nouvelle on veut rêver et cette saga est parfaite pour cela! Je pense qu’il n’ya pas d’âge pour ce laisser porter par une lecture facile.J’ai lu énormément du classique au roman de gare et je peux vous dire que ne plus penser pendant un instant et ne pas être affecté par ce qu’on lit procure un véritable grand plaisir.

Laisser un commentaire