Lord Byron et les femmes (Pierre Humbourg)

18 novembre 2014 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (1 votes, moyenne: 3,00 / 5)
Loading...

Critique lue : 1 024 fois


Lord ByronLord Byron (1788-1824), l’un des plus célèbres et des plus sulfureux poètes anglais, n’eut pas une enfance particulièrement douce. Handicapé à la naissance, suite à un accouchement difficile, il restera boiteux toute sa courte vie (il mourra de la malaria à l’âge de 36 ans). Enfant potelé et complexé par sa petite taille, il sera toujours la risée de ses camarades de classe. 6ème lord de la dynastie Byron, il sera très loin de nager dans l’aisance car son père, qui avait épousé en secondes noces sa mère pour sa dot, la dilapida très vite après en avoir fait autant de sa propre fortune. Et, pour ne rien arranger, sa mère sombrera très vite dans l’alcoolisme et se montrera d’une extrême sévérité avec l’enfant qui ne trouvera autour de lui qu’abandon et méchanceté même auprès de l’unique servante. Toute sa vie, il accumulera les conquêtes féminines, croyant à chaque fois trouver le grand amour et se lassant très vite de toutes ses partenaires souvent mariées d’ailleurs. Ainsi en fut-il de la fuyante Mary-Ann, de la trépidante Caroline, de l’incestueuse Augusta (sa demi-soeur mariée), de la trop complaisante Annabelle, de la consentante Lady Oxford, de nombre de filles de joie vénitiennes, de l’insultante Marianna, de la violente Fornarina et de l’excitante et lassante Teresa pour ne citer que les plus marquantes de son palmarès. Figure romantique et romanesque s’il en fut, Lord Byron ne s’intéressa pas uniquement aux très jeunes femmes. Il eut également un penchant très marqué pour les beaux éphèbes. Il resta très discret sur le sujet (époque oblige) et l’auteur estime le fait peu établi. Très jeune, il remporta un très grand succès littéraire en Angleterre, fréquenta Shelley, rencontra Stendhal et vécut toujours sur un grand pied, accumulant les dettes et n’atteignant à la vraie richesse qu’en fin de vie par la grâce d’un héritage qui tomba à point.

Livre intéressant, bien écrit, qui permet de découvrir quelques-unes des facettes de la vie de cet auteur célèbre. Mais le parti pris d’étudier la vie de Lord Byron surtout sous l’angle de ses innombrables conquêtes féminines laisse un peu de côté le parlementaire, le révolutionnaire et le voyageur ce qui fait de cet ouvrage une biographie assez incomplète qui donne envie d’en lire d’autres, histoire d’en savoir un peu plus sur un personnage assez extraordinaire.

4/5

Laisser un commentaire