L’art de péter Pierre-Thomas-Nicolas HURTAUT

Critique de le 21 avril 2011

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (53 votes, moyenne: 4,81 / 5)
Loading...
Essais Histoire Roman Santé, bien-être

 

Elles se galochent la tronche et pètent en même temps. Histoire de bourges évoluées racontées par l’ami Heurtaut dans les années 1751. Elles s’aiment raconte-t-il. Pas aimer au sens de «je vais te bouffer la chatte ». Non. Aimer au sens de « je vais te faire sentir ma délicieuse odeur. » Aimer au sens d’offrir à sa partenaire, un beau pet diphtongue, grâce à un orifice bien large avec un matière copieuse, «  pleine d’humeurs chaudes et ténues »(Page 53)

Parlant de ces pétasses odorantes, Heurtaut écrit :

«  Nous dirons en général que le pet de bourgeoise est d’un assez bon fumet, lorsqu’il est bien dodu et proprement accommodé et que, faute d’autres, on peut très bien s’en contenter »(Page98)

A quelques années de la révolution, et déjà mondialiste, Heurtaut sait aussi apprécier le pet populaire exotique avec une prédilection pour celui des bergères :

«  Les bergères de la vallée de Tempé, en Thessalie, nous donnent avis que leurs pets ont le véritable fumet du pet, c’est-à dire qu’ils sentent le sauvageon, parcequ’ils sont produits dans un terrain où il ne croit que des aromates, comme le serpolet, la marjolaine, et qu’elles entendent qu’on distingue leurs pets de ceux des autres bergères qui prennent naissance dans un terroir inculte. »(Page 99)

Etre fier de ses pets, tout est là, c’est l’unique question pour nos ancêtres lors de leurs veillées.

On s’arrachait ce livre dans les veillées campagnardes du dix-neuvième siècle. Avec un autre bouquin sur les cocus, c’était le plus lu.

Lisez-le donc et, dans le secret de vos cabinets, vous saurez à quoi ressemble votre pet. Depuis les pets de pucelle jusqu’aux pets de maîtres d’armes, vous aurez un large choix.

L’art de péter Pierre-Thomas-Nicolas HURTAUT

Étiquettes : , , , , , ,

3 commentaires pour “L’art de péter Pierre-Thomas-Nicolas HURTAUT”

  1. avatar Berger dit :

    Bel exemple de littérature méphitique. A côté des mains sales, en plus!

  2. on ne sait pas trop sur quel ton prendre ce livre, je suis tiraillé entre l’humour et une certaine vulgarité perverse…

  3. avatar bruno chauvierre dit :

    Nos ancêtres ne faisaient pas que çà !… et vous ?

Laisser un commentaire