Héros oubliés (Eric Vieux de Morzadec)

Critique de le 26 août 2020

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (2 votes, moyenne: 4,50 / 5)
Loading...
Histoire

Qui se souvient ou a simplement entendu parler de « l’intrépide » Girardey, du « talentueux » Lagnel, du « fougueux » Paul-Octave Hébert, du « Yankee confédéré » Blanchard, du « Murat confédéré » Debray, du « Vieux » Buisson, de Villepigue « le guerrier », de Colston « le Parisien », de Manigault « le Huguenot », de Mouton « l’Acadien », de Polignac « le La Fayette du Sud » et de Beauregard, « le Napoléon en gris » ? Peu de gens sans doute, tant ce furent des héros oubliés de la guerre civile américaine. Tous étaient français ou francophones. Tous se montrèrent braves, résolus et mus par l’honneur et la fidélité. Tous se dressèrent pour défendre le Sud contre l’agression du Nord…

« Héros oubliés » est un ouvrage historique qui fera référence, car il aborde un pan de l’histoire américaine totalement occulté en France. L’histoire de chacun de ces généraux ou chefs de guerre est racontée séparément dans un des 13 chapitres de cet ouvrage. Les descriptions des batailles et évènements sont particulièrement précises et documentées (présence de nombreuses cartes). Le lecteur découvrira certains aspects méconnus de cette guerre dite de sécession qui fut particulièrement cruelle, causa un million de victimes, ravagea et laissa dans la misère pour de longues années les états du sud. Nombre de villes furent détruites comme la Nouvelle-Orléans (par Butler dit « la Bête ») ou Atlanta par Sherman. Les Bleus pratiquaient systématiquement la terre brûlée, l’assassinat des prisonniers de guerre, le pillage des récoltes, les incendies, les tueries de civils et le viol des femmes. Mais l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs. Ces criminels de guerre ne furent jamais traduits devant la moindre cours pénale. On en fit des héros à l’instar de ceux qui « pacifièrent » la Vendée et eurent leur nom gravé sur l’Arc de Triomphe. Aucun des héros confédérés français n’a perpétré d’atrocités, ni sur les populations, ni sur les troupes ennemies, mais tous ont au contraire acquis l’admiration et le respect des combattants des deux camps. On découvrira également que l’abolition de l’esclavage ne fut pas le motif principal de cette guerre (des Noirs se retrouvèrent engagés dans les deux camps et il y avait des esclaves aussi bien au Sud qu’au Nord). Le Nord mercantile, expansionniste, majoritairement protestant et anglophone voulait surtout faire main basse sur le Sud, plus traditionnel, plus rural, plus enraciné, relativement prospère, majoritairement catholique et encore assez francophone. Ne pas oublier que l’ancienne colonie de Louisiane était en fait un immense territoire allant du golfe du Mexique aux grands lacs ce qui gênait la triomphale marche en avant des « Yankees ». (Le terme signifiant lui-même « voleur, prédateur »). Un ouvrage passionnant et bien écrit qui remet les pendules à l’heure à une époque où certains déboulonnent et profanent des statues !

4/5

Détails sur Héros oubliés (Eric Vieux de Morzadec)

Auteur : Eric Vieux de Morzadec

Editeur : Atelier Fol'fer

Nombre de pages : 260

Format : 11X15

Isbn : 9782357911222

Héros oubliés (Eric Vieux de Morzadec)

Laisser un commentaire