The end of the world / Running Club (Adrian J. Walker)

28 mai 2017 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (1 votes, moyenne: 3,00 / 5)
Loading...
Fantastique, horreur Littérature

En Écosse, Edgar est un père de famille qui a un peu de peine à assumer son rôle. Sa femme Beth vient de mettre au monde Arthur qu’elle allaite et doit s’occuper également de la petite Alice âgée de deux ans. Un jour, un cataclysme est annoncé par les médias : une météorite doit percuter la Terre. Les habitants sont priés de se mettre à l’abri au plus vite. Disposant d’une cave, Edgar s’y enferme avec toute sa famille après y avoir stocké quelques bouteilles d’eau minérale et de la nourriture pour une quinzaine. De moins chanceux que lui tambourinent à sa porte, mais il ne leur ouvre pas. Parviendra-t-il à réchapper de la catastrophe annoncée ?

« The end of the world » est le premier tome d’un thriller présenté sous forme de feuilleton. Il se passe assez peu de choses dans ce premier épisode en dehors d’un huis clos assez oppressant. La mise en route de l’histoire et la présentation du décor et des personnages sont tout ce qu’il y a de laborieux. Le lecteur sent beaucoup trop que l’auteur « tire à la ligne » comme on dit ! Le style est quelconque, la narration très délayée et la traduction semble parfois manquer un peu d’élégance. Cette méthode consistant à offrir un épisode gratuit pour inciter le lecteur à se procurer la suite semble atteindre ici ses limites. Pour vraiment passionner, il aurait fallu un autre traitement de cette histoire, quelque chose de plus rythmé, de plus punchy, de moins lent et de moins statique.

2,5/5

Laisser un commentaire