Constat d’un observateur du monde, lettre 1 (Lord Sébastien Vergnaud)

9 mars 2015 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Critique lue : 1 091 fois


En fouinant un peu sur le web, on s’aperçoit que Lord Sébastien Vergnaud s’intéresse aux ovnis. Cela tombe bien, vu que son dernier livre en est un. Mais rassurez-vous, il n’est pas question ici de soucoupes volantes dans ce tout petit livret de vingt-quatre pages. Non, cette fois-ci, il est plutôt question de philosophie et de politique. Mais attention, il n’est pas question non plus de nous endormir avec de grandes théories et des concepts abscons.
Non, dans son Constat d’un observateur du monde, lettre une, Lord Sébastien Vergnaud cherche plutôt à ramener les choses à portée de tous, à réconcilier l’homme de la rue avec lui-même, avec son époque, avec son système politique. Cela passe notamment par une dénonciation chiffrée des revenus de la classe politique et par la réforme du vote blanc, qui permettrait que la démocratie en France ne soit pas que l’ombre d’elle-même.
Vous me direz que cela semble convenu, que cela ressemble à une brève de comptoir. Peut-être, mais c’est bien la preuve que ce sont là quelques-unes parmi les préoccupations essentielles des Français. Essentielles, et donc méprisées par la classe politique qui ne veut ni réduire ses revenus, ni donner au vote blanc un véritable pouvoir contestataire.
Alors vous en penserez ce que vous voudrez, mais je pense que ce sont des sujets importants, développés ici avec franchise et clarté, dans un petit livre qui se lit facilement et pour pas cher. Tout simplement.

Laisser un commentaire