L’affaire Vincent (Stan Maillaud)

Critique de le 24 mars 2022

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (1 votes, moyenne: 4,00 / 5)
Loading...
Divers

Ancien gendarme reconverti dans la protection individuelle, Stan Maillaud, pour avoir corrigé un peu trop fermement quelques voyous, se retrouve accusé d’organisation factieuse et incarcéré abusivement. Pour ne pas avoir à subir l’obligation de soins psychiatriques décrétée par la justice, il rentre en France. Témoin de l’affaire de pollution volontaire de l’Adour par la société « Métal Blanc », il constate une fois de plus la corruption des magistrats qui se montrent plus que cléments avec le pollueur et la complicité des avocats qui ne défendent que très mollement les victimes. Puis le voilà qui s’intéresse au martyr des enfants sexuellement abusés par leur père qui sont retirés à la garde de leur mère pour être confiés à leur tortionnaire jamais poursuivi. Après un premier échec avec une certaine Corinne Gouget, il récidive dans l’affaire du petit Vincent qu’il veut à tout prix mettre à l’abri de son prédateur, ce qui lui vaudra une cavale sans issue, un séjour en prison pour « soustraction de mineur sans fraude ni violence » et au final une vie de paria et de nomade craignant à tout moment de rejoindre la case prison, voire d’être liquidé…

« L’affaire Vincent » est le témoignage d’un homme intègre, chevalier blanc se voulant défenseur de la veuve et de l’orphelin ou plutôt de l’enfance bafouée et martyrisée. On va de découvertes horribles en révélations terrifiantes. Les Emile Louis, les Alègre et les Dutroux ne sont en aucun cas des « loups solitaires » comme les médias voudraient nous le faire croire, mais de simples exécutants de réseaux pédophiles aux ramifications multiples dont font partie les plus hautes instances du pays aussi bien dans le monde politique que judiciaire. Enlèvements, prostitution d’enfants, viols, tortures et même assassinats seraient la raison d’être de ces réseaux. Les parties « fines » seraient photographiées et filmées à l’insu des participants, ce qui permettrait d’exercer un chantage fort lucratif et même de tenir sous « tutelle » certains personnages haut placés. Mais à la lecture de ce livre, on découvre combien il peut être dangereux de s’attaquer au phénomène. Ouvrage à conseiller à toutes celles et tous ceux qui veulent apprendre quelque chose sur ce terrible sujet, mais à déconseiller aux âmes sensibles. Le sort de ces malheureux enfants (plus nombreux que l’on croit, 100 000, rien que sur les Cdrom de Zandvoort) ne devrait laisser personne indifférent.

4/5

Détails sur L’affaire Vincent (Stan Maillaud)

Auteur : Stan Maillaud

Editeur : RRR Ed

Nombre de pages : 192

Isbn : 11X15

L’affaire Vincent (Stan Maillaud)

Laisser un commentaire