Les mosquées de Roissy. Nouvelles révélations sur l’islamisation en France

Critique de le 15 septembre 2020

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (Pas encore d'évaluation)
Loading...
Actualité, politique Questions ouvertes, réflexions Religions, spiritualités

Même si le commun des mortels peut constater depuis 20 ou 30 ans, que le communautarisme et la pratique de la religion Islamique se développent insidieusement dans l’espace public de notre pays, il était grand temps que quelqu’un, en l’occurrence Philippe de Villiers, explicite et dénonce dans le détail cette REALITE.

Cinq ans après la tragédie des attentats terroristes du 11 septembre 2001 contre les Tours Jumelles à New York, en 2006, la France découvre (de sources officielles) que plusieurs aéroports Français et surtout Roissy, sont investis par plusieurs réseaux Islamistes intégristes.
Problème crucial, puisque le secteur de l’aviation est un centre névralgique fondamental pour un pays, et donc potentiellement, une ARME de destruction massive pour des terroristes Islamistes chargés de mener le Djihad (la guerre sainte) contre les mécréants, les impies, les infidèles…, bref, plus globalement contre la civilisation Occidentale.

Revenons à l’imprégnation voire au prosélytisme de la religion Islamique dans la société Française.
En effet, la montée du communautarisme Islamique et les revendications d’ordres religieuses pénètrent de plus en plus profondément au coeur de la laïcité Républicaine Française.
Les exemples sont pléthoriques :

– Les pressions familiales et les contraintes religieuses augmentent fortement. Dès lors, on constate le développement exponentiel ces dernières années, entre autres : du port du voile Islamique et du voile intégral (la burka, sujet, ô combien d’actualité en cette année 2010 !). L’augmentation de cette pratique est d’autant plus préoccupante, que l’Islam considère déjà le statut de la femme comme inférieur à celui de l’homme.
Sans parler des « coutumes » barbares qui vont, évidemment, à l’encontre des fondamentaux et Universels Droits de l’Homme, telles que : l’interdiction pour un musulman de quitter la religion Islamique (crime d’apostasie), les excisions, les mariages forcés, les « crimes d’honneur » familiaux, les lapidations, etc..

– Comme dans le cas de l’aéroport de Roissy, des salariés musulmans réclament de plus en plus souvent dans les entreprises, la possibilité de disposer de salles destinées à la prière.

– Dans certaines communes, des Maires ont dû céder sous la pression des communautés religieuses musulmanes, afin d’aménager des plages horaires dans les piscines municipales, consacrées uniquement à la présence des femmes.
D’autres communes se voient confrontées à la volonté de certains responsables musulmans, d’installer en haut des mosquées, de hauts minarets (sujet, lui aussi particulièrement d’actualité cette année).

– Dans les hôpitaux publics, certaines femmes musulmanes refusent catégoriquement de se laisser soigner, anesthésier, par des médecins… hommes.

– Et même dans les écoles les revendications se multiplient. Car non seulement, on constate un refus croissant de manger de la viande « non consacrée » dans les cantines, mais en plus, les demandes augmentent de la part des parents et des élèves de voir proposer à ces derniers, de la viande halal. Pour les proviseurs et les gestionnaires de cantines, cela devient un véritable casse-tête de préparer les repas
On retrouve, là encore, des problèmes de refus de mixité voire d’absentéisme, dans le cadre d’activités sportives, etc..
Tout ceci complexifie énormément le rôle éducatif du corps enseignant.

En résumé, le prosélytisme Islamique, volontairement ou involontairement, s’insinue profondément et de façons durables et multiformes dans notre société Française.

En plus de cet inquiétant constat, l’assimilation de l’immigration, même sur plusieurs générations, se passe parfois mal en France, multipliant ainsi les actes de délinquance, comme les statistiques en attestent, page 87 :

« Selon les synthèses de la police nationale (Le Point, 24 juin 2004), 60 à 70 % des actes de délinquance sont le fait de personnes d’origine immigrée… ».

Il existe en France plusieurs CENTAINES de « zones de non-droit », des « cités interdites », dans lesquelles par peur : la police, les pompiers, les médecins, etc., n’osent plus intervenir.

En outre, le curseur entre Islam et Islamisme intégriste devient de plus en plus flou.
En effet, les Islamistes intégristes tentent d’utiliser les musulmans comme une sorte d’ »armée de réserve » de djihadistes, pour imposer la Charia (la loi coranique) à la place des lois Républicaines et démocratiques, dans tous les Etats du monde.

Evidemment, chacun a légitimement le droit d’adhérer et de pratiquer OU NON : une religion. Mais il est urgent que les Pouvoirs Publics redéfinissent précisément une fois pour toute, ce qui relève EXCLUSIVEMENT de l’ordre du PRIVE et de l’ordre du PUBLIC.

Bien sûr, au final on peut nier ces réalités, fermer les yeux, ne rien dire et ne rien faire : c’est plus facile, cela évite toute polémique, mais ce n’est pas un comportement très courageux et surtout, cela ne règle pas les problèmes actuels et à venir.

Ce livre est un très bon « guide pratique », malheureusement clairvoyant, et poussant donc forcément au plus grand pessimisme, concernant les problèmes démographiques ainsi que l’accroissement des TENSIONS dues aux Communautarismes en France et en Europe, d’ici la fin de ce 21ème siècle. En effet, en analysant quelques statistiques, Philippe de Villiers nous décrit l’inéluctable et irréversible tendance démographique pour ce 21ème siècle (page 143) :

« Selon l’Insee, 9 % de la population de la France métropolitaine est originaire du continent africain et d’Eurasie, notamment de Turquie. Or, à eux seuls, ces 9 % assurent 16 % des naissances en France, soit cent dix mille naissances. Le taux de fécondité des femmes d’origine immigrée en France est en effet supérieur à celui des femmes de souche européenne : 2,16 enfants par femme contre 1,7.
Une projection pour 2030 ouvre alors sur la perspective suivante : même en imaginant la mise en place d’une politique d’ »immigration zéro », la France compterait, dans vingt-cinq ans, dix millions de résidents légaux d’origine extra-européenne, ce qui représenterait 15 % de la population et 30 % des naissances. Autrement dit, un tiers de la « future France » sera bientôt d’origine extra-européenne. « Une politique d’ »immigration zéro » décidée aujourd’hui ne suffirait donc pas à empêcher la population française de souche européenne d’être minoritaire au début du XXIIe siècle ». »

Malgré tout, Philippe de Villiers apporte d’intéressantes solutions : comme la coopération avec les pays en voie de développement, afin de limiter les flux migratoires et d’éviter ainsi le déracinement…

Confer également d’autres ouvrages aussi passionnants sur le même thème de :
– Christopher Caldwell Une révolution sous nos yeux ;
– Alexandre Del Valle Le Totalitarisme islamiste à l’assaut des démocraties ;
– Michèle Tribalat Les yeux grands fermés (L’immigration en France) ;
– Anne-Marie Delcambre L’islam des interdits ;
– Thierry Wolton Quatrième guerre mondiale ;
– Stéphane Berthomet et Guillaume Bigot Le jour où la France tremblera : Terrorisme islamiste : les vrais risques pour l’Hexagone.

Détails sur Les mosquées de Roissy. Nouvelles révélations sur l’islamisation en France

Auteur : Philippe de Villiers

Editeur : Albin Michel

Nombre de pages : 272

Isbn : 978-2226172648

Les mosquées de Roissy. Nouvelles révélations sur l’islamisation en France

Laisser un commentaire