Eurabia : l’axe euro-arabe

Critique de le 25 mars 2021

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (Pas encore d'évaluation)
Loading...
Actualité, politique Essais Questions ouvertes, réflexions Religions, spiritualités

Mon commentaire du livre de Bat Ye’or : « Eurabia : l’axe euro-arabe » : – Unvola (wordpress.com) :

Bat Ye’or est spécialisée dans l’étude du statut des communautés ethno-religieuses dans les pays Arabes Islamiques. Depuis plusieurs années, elle consacre ses recherches sur deux phénomènes importants de nos jours : la notion de « dhimmitude » (la soumission obligatoire) par le Jihad (la « Guerre Sainte ») en Islam ; et celle concernant le rapprochement (c’est le moins que l’on puisse dire !) entre les Civilisations Arabe et Occidentale (notamment Européenne) qu’elle nomme : « Eurabia ».

Ce terme d’ »Eurabia » est repris du titre d’une publication créée en 1975 et éditée par le Comité Européen de Coordination des Associations d’Amitié avec le Monde Arabe (Paris).

En ce début de 21ème siècle l’hégémonie prosélytiste mondiale de l’Islam prend une importance si inquiétante, que l’auteure décrit la situation actuelle (ouvrage publié en 2007) extrêmement clairement, et surtout de manière argumentée et sans fioritures…

Bat Ye’or résume l’Histoire de l’Islam, par l’hégémonie du Jihad et la dhimmitude, depuis sa création au VIIème siècle (page 24) :

« Au centre de la civilisation de l’islam, dès ses premiers pas, le jihad (guerre sainte) est une doctrine juridico-théologique structurée dans un cadre légal et religieux par les juristes et théologiens musulmans. Elle distingue le dar al-islam, le territoire de l’islam, où règne celui-ci, et le dar al-harb, le territoire de la guerre, peuplé d’infidèles : la guerre y est obligatoire tant que ceux-ci refusent de reconnaître la souveraineté de l’islam. Un troisième territoire, le dar al-suhl, est celui où les infidèles monnayent, par le tribut, la cessation (provisoire) des hostilités et sont tenus de ne pas enrayer la progression de l’islam. »

Également (pages 15 et 16) :

« Tel fut le schéma historique – on dirait aujourd’hui le logiciel  – qui transforma les civilisations judéo-chrétiennes du sud méditerranéen en civilisation islamique. Pour opérer cette mutation deux instruments furent à l’oeuvre : le jihad et la dhimmitude. Durant plus d’un millénaire, le jihad représenta une force militaire et politique qui subjugua et, dans la plupart des cas, élimina les pouvoirs zoroastrien, chrétien, hindou, bouddhiste en Afrique, Europe et Asie. Mais les conquêtes militaires demeuraient insuffisantes à des armées très minoritaires pour islamiser les énormes populations conquises. Ce processus s’opéra par la dhimmitude, un système juridique et religieux de discriminations envers les non-musulmans qui les réduisit, sauf dans certaines régions d’Europe centrale, à l’état de minorités fossiles, quand ils ne furent pas entièrement éliminés. Le monde musulman que nous connaissons aujourd’hui résulte de ces deux forces historiques.

P.S. : Pour consulter la suite de mon commentaire de ce livre, merci de me contacter…

Détails sur Eurabia : l’axe euro-arabe

Auteur : Bat Ye'or

Editeur : Jean-Cyrille Godefroy Editions

Nombre de pages : 347

Isbn : 978-2865531899

Eurabia : l’axe euro-arabe

Laisser un commentaire