Virginie Despentes

Si tout n’a pas péri avec mon innocence, d’Emmanuelle Bayamack-Tam

Critique écrite par le 11 août 2013

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (40 votes, moyenne: 4,68 / 5)
Loading...
Roman
Quand mémère pond un « chiard » affublé d’un bec de lièvre, elle lui donne le prénom de l’accoucheuse : Gladys. Honneur ou insulte ? Réponse quarante ans après dans le bordel où Kim, sa petite fille, fait des passes chez la matrone devenue bordelière. Tout a-t-il péri avec… Lire la critique

Serge Doubrovsky, Un homme de passage

Critique écrite par le 12 juin 2011

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (37 votes, moyenne: 4,62 / 5)
Loading...
Littérature Psychologie Roman
Ah ces français !… tous des chauds de la pince !… A Manhattan des aéropages de vieilles guenons guettent le moindre signe de harcèlement sexuel de ce french lover, professeur de littérature française à l’Université, toujours DE PASSAGE entre New-York et Paris où il enseigne… Lire la critique

Virginie Despentes Apocalypse bébé

Critique écrite par le 11 avril 2011

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (25 votes, moyenne: 4,76 / 5)
Loading...
Roman
Enquête parmi des lesbiennes qui ne se la jouent pas vertueuses et des lycéennes bi qui se font des lignes sur leur cahier de textes. Monde d’adultes difficiles à supporter : des gens tellement hypocrites que « Tout ce qu’il faut bouffer de merde, ils l’avalent sans rechigner » (Page 308)… Lire la critique

Ernest Hemingway Paris est une fête

Critique écrite par le 5 janvier 2011

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (82 votes, moyenne: 4,68 / 5)
Loading...
Littérature Nouvelle
Le livre a trait aux années 1921-1926  à  Paris. Hemingway kiffe Zelda Fitzgerald. Zelda se tagge sur lui. Scott Fitzgerald s’en rend compte. Scott a des complexes, un peu comme une fèlure, il a peur de manquer de ce qui fait la forte réputation d’Ernest auprès des femmes. Ils… Lire la critique

L’apocalypse de Saint Jean Illustrée par la Tapisserie d’Angers Diane de Selliers ed.

Critique écrite par le 23 décembre 2010

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (66 votes, moyenne: 4,52 / 5)
Loading...
Art, spectacle, musique Religions, spiritualités
L’apocalypse, ce n’est pas seulement le livre de Virginie Despentes, c’est aussi l’image de la paix et la guerre qui vont ensemble : gueules infernales et sourires lumineux tels qu’ils coexistent dans la perfection sur la tapisserie d’Angers.… Lire la critique

« Baise-moi, rebaise-moi, et baise-moi encore »

Critique écrite par le 22 mars 2008

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (62 votes, moyenne: 3,63 / 5)
Loading...
Nouvelle Sexualité Vos textes
despentes.jpg« Baise-moi, rebaise-moi, et baise-moi encore » ce n’est pas vraiment nouveaux… c’est vrai… c’est Louise Labbé, petite bourgeoise devergondée du XVIIeme qui le nota, ça et là, entre deux odes amoureuses, charnelles. Et puis, plus tard, il faut attendre.… Lire la critique