Céline , Lettres ( La Pléiade )

2 janvier 2010 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (302 votes, moyenne: 4,01 / 5)
Loading...
Littérature Vos textes

celine_lettres.jpgPour mes étrennes, les lettres de Céline.

A lire absolument:

– par ceux qui s’ennuient avec les vœux de bonne année.

– par ceux qui aiment la correspondance amoureuse.

Lettre de vœux du 31 décembre 1959, à Roger Nimier: « A vous deux biens chers amis tous nos plus fervents vœux de frénésie jeune ardente imprévoyante de sérénité vieillante follement riche égoïste bien vache. Une santé du tonnerre bien sûr pour cent ans… » ( page 1560)

La correspondance de Céline n’est pas un fleuve à débit régulier, mais un torrent bouillonnant. L’homme est épris de mouvement. Dans son univers, tout bouge, comme les danseuses qu’il a tant aimées. Il ne souhaite pas seulement: bonne santé, mais « une santé du tonnerre » ; il n’en finit jamais , ni avec les images, ni avec la violence des mots.

« Soyez vicieuses », conseille-t-il aux femmes qu’il a séduites à travers le monde.

Il termine ses lettres par : « Je t’aime, je t’aime, je t’aime »

Belles lettres d’amour adressées à sa danseuse américaine Elisabeth Craig ou à son amie autrichienne Cillie Ambor.

Les femmes aiment cet aventurier, amateur, comme Georges Orwell des «gens de peu» , rencontrés dans les bas-fonds londoniens ou bien comme trafiquant d’ivoire au Cameroun. Tout ça exprimé avec virilité: « La destinée est une putain qui se tait quand on l’enfile »

Et Céline de donner des conseils à ces dames, pour faire suite à des exercices pratiques, à renouveler avec leurs partenaires du moment. Il dispense ses leçons avec un art poétique craquant. Ne conseille-t-il pas de « faire danser les alligators sur une flûte de paon » ? A Elisabeth Craig en 1927, celle qu‘il appelle, Dear little écureuil, il susurre: « Apporte un peu d’excitation à ton vieux copain- pas forcément au lit- mais juste des trucs, après tout c’est bien plus amusant, je suis prêt à entendre toutes sortes de combinaisons bizarres. »

Dans chaque lettre, il y a quelque chose de Célinien pour exprimer le désabusement, la provocation, la réflexion, mais c’est toujours avec l’accent de Bardamu. Un cordon ombilical relie lettres et romans.

Étiquettes : , ,

10 commentaires pour “Céline , Lettres ( La Pléiade )”

  1. avatar malika grace dit :

    Un homme qui c’est dire « je t’aime » a une femme ,et un homme aimé.
    Céline ne manipuler pas ces femmes,il les guider vers le plaisir partager et surtout il ne les « lacher » jamais. Fidèle dit-on a ces amours et a ces amitiés.
    comment peut-on mélanger plaisir et vice ?
    Céline désabusé

  2. avatar Eric dit :

    Toujours troublé à l’évocation de Céline – qu’un si grand écrivain ai pu écrire des choses aussi immondes que ses horribles pamphlets antisémites est un frein que j’ai bien du mal à surmonter… Je serai curieux d’avoir votre avis sur ce point.

  3. avatar bruno chauvierre dit :

    Sa puissance d’écrivain, le maintient au premier plan de la littérature. Reste qu’il incarne à jamais le danger de la spéculation raciste pour l’unité de l’espèce humaine. Dans ces lettres inédites on observe l’évolution du mal, jusqu’à son point de cristallisation, en 1936, où ce qui était préjugé se transforme en force d’agression.

  4. avatar Hamid dit :

    Si on lit Hermann Hesse, on devient plus indulgent sur un cas comme celui de Céline. Tout homme a ses bons côtés. C’est sur ceux là qu’il faut se concentrer. Même si on n’y arrive pas avec Céline (moi, je n’aime pas quand il écrit avec jubilation à ses parents qu’il a tué un allemand), on est subjugué par son style. Si un facho écrit comme ça, pourquoi, moi, j’y arriverais pas. Mais Céline, l’antisémite est-il facho ou anar? pas de gauche en tout cas. Qu’en dîtes-vous Monsieur Bruno Chauvierre?

  5. avatar bruno chauvierre dit :

    Céline est anarchiste. Pas un anarchiste convenable.Il y a toujours quelque chose de répugnant dans ses personnages, comme dans lui-même. Pamphlets anti-sémites à vomir, ça ressemble à la gauche socialiste et anarchiste d’avant Dreyfus. N’oublions pas que Proudhon, Bakounine, Pouget furent anti-sémites avec virulence. les libertaire de la « Belle Epoque furent anti-sémites par anticapitalisme, comme dans l’assiette au beurre). Hamid, j’espère avoir répondu à votre questionnement.

  6. avatar Amable dit :

    Céline a dit : « Attention je peux faire rire « , mais … vous n’avez peut-être pas lu RIGODON !

  7. avatar Mc David dit :

    Bonne année et merci pour toutes ces critiques.

  8. avatar bruno chauvierre dit :

    @ Amable
    Bien sûr que je connais Rigodon, il peut venir me voir avec vous, quand il veut. Ce serait rigolo de rire avec lui, même si Céline ne se souciait pas plus du rire,que du prix des nouilles. Retenons surtout le double sens du mot rigodon: une danse et un coup au but. Double sens alliant la guerre à la danse, en donnant une dimension épique au récit.

  9. avatar bruno chauvierre dit :

    @Mc David

    Mes voeux les plus fervents. Une santé du tonnerre bien sûr pour cent ans… Mettons 110… et 115 critiques pour les amateurs de critique-livre.fr

  10. avatar houy dit :

    céline fachiste?…certes, avec trois pamphlets antisémites ( bagatelles pour un massacre, l’école des cadavres et les beaux draps ) ça lui fout le ponpon…d’accord, c’est lui qui a inventé le supra-néologisme bla bla, c’est-à-dire l’interjkection la plus utilisée par les français…c’est vrai que son père a été mêlé à l’affaire dreyfus, il en a été fortement imprégné…je ne suis ni raciste, ni antisémite, mais son oeuvre est fabuleuse…

Laisser un commentaire