Walrus Institute : l’anthologie interdite (Divers auteurs)

12 février 2015 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (3 votes, moyenne: 3,00 / 5)
Loading...

Critique lue : 815 fois


cover225x225Dans les décombres encore fumants d’une maison de maître incendiée, l’inspecteur Varosky découvre quelques corps humains complètement carbonisés. Une des victimes cache contre elle une liasse de papier un peu roussie par les flammes, un tapuscrit rédigé par plusieurs auteurs… Jérémy Semet, un déménageur reconverti dans la littérature, vient de perdre sa femme victime d’un accident de la route. Pour remonter la pente, il accepte l’aide du Walrus Institute qui lui adresse un drôle d’inhalateur… Stéphane Desienne a été convoqué au Walrus Institute. Il est reçu par le Professeur Saïemone qui ne cesse de lui demander avec insistance : « Voulez-vous devenir écrivain ? »… Michaël Roch se présente également au Walrus.Institute.. Heller Corwyn, un étrange maître d’hôtel, lui reproche d’avoir introduit clandestinement un lapin dans les lieux… Aude Cenga se retrouve ligotée dans le manoir. Elle a été assommée et kidnappée chez elle. Elle craint que Lilian Peschet, le cyborg qui s’occupe d’elle, ne la destine à devenir « esclave textuelle »… Enlevé lui aussi, Jacques Fuentealba est attaché devant une vieille machine à écrire Remington en compagnie d’un million de singes savants et de quelques auteurs maison. Ils doivent reproduire à l’identique l’intégrale des œuvres de William Shakespeare… Lilian Peschet passe à l’Institut pour interviewer les auteurs fous qui y sont internés. De retour chez lui, il découvre que son appartement a été cambriolé… Julien Morgan voudrait prendre la place de Julien Simon, le maître des lieux. Il lui propose un défi, un concours des titres de livres les plus incroyables… Loïc Corwyn reçoit à l’Institut un apprenti écrivain un peu timide. Pour lui faire perdre ses moyens, il le balade dans des dédales inquiétants… Okiko, plongeuse japonaise, tente de rejoindre le Walrus Institute en bateau. Un Walrus, sorte d’otarie obèse, et un Cthulhu, sorte de kraken géant muni de puissants tentacules, veulent l’en empêcher…

« Walrus Institute : l’anthologie interdite » est un recueil de neuf nouvelles de très bonne qualité et d’une très grande unité de ton, ce qui est plutôt rare quand on compile des nouvelles d’auteurs différents. L’ensemble est d’une telle harmonie que le lecteur a presque l’impression d’un auteur unique. Sans doute est-ce dû au cahier de charges respecté par tous. Un seul lieu, le Walrus Institute, manoir hanté, pépinière d’auteurs ou hôpital psychiatrique. Neuf personnages, les huit jeunes auteurs tous talentueux et leur éditeur (numérique uniquement). A l’intérieur de ce cadre, ils ont toute liberté et ils ne s’en privent pas. Tout est permis, les fantasmes, les délires, les pires horreurs. Chaque nouvelle est une déclinaison différente de cette bizarre affaire. Cela va de l’étrange au fantastique en passant par l’horreur et la fantaisie la plus barrée. Le ton est léger, dynamique, jeune et décomplexé. L’ensemble est très agréable à lire et donne plus l’impression d’une sorte de roman choral que d’une simple compilation de nouvelles hétéroclites. Les amateurs des littératures de l’imaginaire apprécieront également les présentations amusantes et les nombreuses allusions ou clins d’oeil à des auteurs connus, à des jeux d’arcade, à des chansons, à des séries télé (Star Trek) ou à des films cultes comme « Odyssée de l’Espace » ou « Minority Report ». Une très belle surprise proposée par un groupe de jeunes auteurs promis à un bel avenir.

4,5/5

Laisser un commentaire