Nouveaux mystères et aventures (Conan Doyle)

25 septembre 2014 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (Pas encore d'évaluation)
Loading...
Littérature

Nouveaux mystères et aventuresJohn Thurston, un jeune chimiste, invite un ami étudiant en médecine dans la propriété familiale de Dunkelwhaite dans le Yorkshire. Celui-ci fait la connaissance de Miss Warrender, une anglo-indienne fille du chef des Thugs, une tribu de cruels rebelles fanatiques et de Coppertone, le secrétaire de l’oncle Jérémy, vieux graphomane farfelu. Les rapports entre ces deux personnages semblent assez étranges… A l’Ecluse de Harvey, petite ville minière australienne, Abe Durton, un jeune et solide gaillard, s’est construit une petite cabane où il vit avec son ami et « patron ». Un jour, tous deux réussissent à stopper le cheval emballé de la jolie Miss Carrie. Pour le remercier, son père invite chez lui Abe lequel tombe très vite amoureux de la belle. Mais un rival et quelques collègues malicieux mettent au point une méchante blague pour le ridiculiser… En Afrique du Sud, ceux aventuriers, Tom Donahue, dit « Tom le chançard » et son ami Jack ont joué jusqu’à présent de malchance quand un jour, enfin, ils font une bizarre découverte… Revenu à la vie civile après quelques années dans l’armée pendant la guerre d’Afghanistan, Jack Hawthorne revient au pays où il retrouve ses deux amis, Bob et Nelly Montague. Nelly a grandi et est devenue une ravissante jeune femme que courtise déjà son cousin Salomon. La belle n’arrive pas à se décider entre ses deux prétendants…

Ce recueil de cinq nouvelles (ou plutôt « novelas », vu leur longueur proche d’un court roman) reste à cheval sur plusieurs registres : policier, aventure et mystère. Chaque histoire est fort bien écrite ce qui ne surprendra pas venant d’un maître comme Conan Doyle. Il ne faudra pas trop chercher de fantastique ni même de grande originalité mais plutôt une fine étude de sentiments, de belles descriptions de personnages intéressants et quelques histoires d’amour bien sentimentales comme on en écrivait à l’époque. Se déroulant dans tous les azimuts de l’Empire britannique, ces textes sont d’inégal intérêt. Le texte intitulé « Les os » sort du lot et mérite amplement le détour ne serait-ce que pour le magnifique personnage d’Abe Durton, ce colosse simplet au coeur d’or, qu’on croirait sorti d’un roman d’Hemingway ou de Steinbeck. Bien que marqué « vieilleries », ces textes n’ont pas pris une ride et se lisent toujours avec un très grand plaisir.

4/5

Laisser un commentaire