le mouvement l’errance et le sens – le Tombeau de Camus

Critique de le 12 décembre 2010

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (56 votes, moyenne: 1,96 / 5)
Loading...
Littérature Questions ouvertes, réflexions

le mouvement l’errance et le sens
14 02 2010

je ne savais pas, que je retrouverais Albert camus, si proche , en venant me perdre dans la lumière étrange du Lubéron, je ne savais pas que le temps et le lieu rencontreraient le sens de mon errance


Camus je l’ai lu à ce moment d’une vie où l’on passe à ce versant noir à l’ombre, au froid, et il nous reste alors comme dernière allumette (référence :the little match girl) ,…le soleil baignant dans la mer à Tipasa,
Tipasa devient alors le lieu d’un renversement, on passe du crépuscule au levant, et la pulsion de vie vient s’accrocher à ces trois syllabes: ti-pa-sa.

Cette lumière, , ce dernier bastion de sens devant l’absurde…. Car on ne peut lire Sysiphe si l’on ne peut se raccrocher à l’éclat de Tipasa.

‘il faut laisser Camus dans la lumière qui l’a conduit de Tipasa à Lourmarin.

Il y a quelques semaines , j’essayais de me rassembler en écrivant:”temps vécu, temps ressenti, temps du sens”, traversant une zone de turbulence sous soleil glacial d’un pays qui a perdu le sens de l’humain, alors “Tipasa”, est revenu comme seul mot qui faisait sens, un mot familier, comme l’enfant désemparé enfermé derrière les barreaux gémit papa-maman.l’enfant, le travailleur immigré sans identité nationale

en garde à vue!

la quête de sens de Camus est , c’est la recherche de l’éclat de lumière , celui de la brisure du vase , un autre mythe du mouvement de l’errance et du sens….dans un lieu de vestige archéologique , la recherche de l’éclat de lumière parmi les éclats du vase brisé.

La lumière dans l’absurdité de nos vies brisées par toutes les dictatures!

Un lieu qui ne se récupère pas, on ne vient pas à Tipasa au pas de course électoral, avec sa suite en talons aiguilles. …pour préparer un contre-sens au Panthéon

Il faut “l’imaginer heureux”, dans l’éclat du soleil du Lubéron, là où il s’était réfugié loin de la Faune politique.

il faut “l’imaginer heureux”

Creative Commons License
mouvement errance et sens by yveline ciazynski est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Répondre

le mouvement l’errance et le sens – le Tombeau de Camus

Laisser un commentaire