Perversions (Bernard Coat)

7 janvier 2016 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (8 votes, moyenne: 4,75 / 5)
Loading...

Critique lue : 658 fois


indexAvocate au barreau de Paris, Mia Cruz a l’impression désagréable d’être suivie par un inconnu jusqu’aux abords du palais de Justice où elle va plaider. Elle doit bientôt défendre Irène Joubert, une femme qui a porté plainte pour viol avec menace d’une arme blanche. L’ennui c’est qu’au moment des faits, elle ne portait pas de culotte et donc qu’elle risque de ne pas être tellement crédible pour le jury.

« Perversions » est un roman à la limite du thriller et du roman noir. Sur le thème du viol et du harcèlement des femmes, l’intrigue démarre lentement, s’attarde sur diverses affaires qui ne trouvent pas toujours un dénouement acceptable. Par de petits détails de plus en plus inquiétants, l’héroïne se retrouve placée à son tour dans le rôle de la victime. C’est insidieux et assez long à monter en puissance mais la fin des plus surprenantes rachète l’ensemble. L’écriture est de bonne qualité malgré quelques coquilles et un certain manque d’imagination dans l’attribution des noms de personnages (Houellebecq, Bulgari, Jospin, Renoir…), à moins que ce soit des clins d’œil.

3,5/5

Un commentaire pour “Perversions (Bernard Coat)”

  1. avatar Lamie dit :

    J’ai terminé ce livre hier, et j’en ai encore le souffle coupé ! Un gros coup de cœur pour ce roman noir. Nous suivons Mia une jolie avocate qui aime beaucoup même trop la solitude, ce qui du coup nuit sur la relation entre sa famille et elle. Au premier chapitre je me suis crue dans la série New York unité spécial, donc un très bon démarrage car c’est ma série préféré ! Puis ensuite l’histoire se déroule et tourne autour de Mia qui se fait harceler et menacer par un violeur, mais pas n’importe lequel, elle est l’avocate de la femme qui s’est fait violer par cet homme. Je peux déjà vous dire qu’on peux croire avoir trouver celui qui harcèle Mia juste avant le dernier chapitre et donc on se dit ‘ merde, je suis déçue ! pff ‘ et on arrive au chapitre final et là, on voit qu’on s’est bien fait berner par l’auteur qui nous a donné de belles et fausses pistes ! lol . Je suis encore sous le choque étant persuadée que se soit une autre personne alors qu’en fait, c’était bien la personne qu’on soupçonne depuis le début, franchement juste un conseil. Foncez ! Ce livre se lit très rapidement 23 chapitres que je n’ai vraiment pas vu passer et en plus une histoire vraiment captivante, bref j’ai adoré et je vous conseil de vraiment le lire si vous voulez changer un peu de lecture sans tomber sur un mauvais livre ou si vous aimez les romans noirs !

Laisser un commentaire