Les Oeuvres Burlesques et Mystiques de Frère Matorel mort Au couvent, de Max Jacob

Critique de le 26 mars 2013

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (26 votes, moyenne: 4,58 / 5)
Loading...
Roman Textes remarquables

Max Jacob se dédouble à travers le personnage de Victor Matorel dans ce recueil puissant amplifié par les gravures sur bois d’André Derain.
Dialogue avec les anges et les esprits renvoyant à la crise traversée par Max Jacob, le tout avec tant de nuances que, filtre en continu, cette authenticité tant révérée chez Max Jacob, et on a l’impression qu’il se confesse devant tous les anges, doute de l’hypothétique Seigneur, se réfère aux croyances païennes, examine sa conscience, se demande  » … si tous mes enchantements de nuit et de jour étaient des mensonges! duperies ou calomnies de la Vérité! ou horreur des vices d’une imagination ridicule… »

Les Oeuvres Burlesques et Mystiques de Frère Matorel mort Au couvent, de Max Jacob

Étiquettes :

Laisser un commentaire