Les infirmières de la mort (Michaël Palmer)

Critique de le 8 octobre 2014

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (3 votes, moyenne: 4,67 / 5)
Loading...
Roman

Les infirmières de la mortSans espoir de rémission, une mourante supplie sa fille de mettre fin à son supplice en lui écrasant un oreiller sur le visage. Un peu plus tard, une infirmière blonde injecte une dose létale à un riche diabétique. Puis c’est le tour d’une patiente du docteur Huttner d’être confiée au docteur David Shelton et de mourir de manière étonnante, soulagée de la vie grâce à l’intervention de Christine, une infirmière qui ne supporte plus de la voir souffrir et qui a demandé conseil à une mystérieuse organisation « La Communauté de Vie », laquelle lui a fourni le poison. L’ennui, c’est qu’Huttner a des doutes et cherche à faire porter le chapeau à Shelton qui n’y est pour rien…

« Les infirmières de la mort » se présente comme un thriller de facture parfaitement classique avec une demi douzaine de crimes, une confrérie aussi mystérieuse que néfaste, un détective pointilleux, un tueur sans le moindre état d’âme et un couple improbable qui se forme contre vents et marées. Tous les ingrédients étant là, la sauce prend grâce à un rythme et un style de belle qualité. L’auteur aborde un thème brûlant, celui de l’aide à la mort dans la dignité, autrement dit l’euthanasie, sans tomber dans les habituels poncifs compassionnels chers au politiquement correct. Si les infirmières de base se transforment en donneuses de mort pour des raisons de pitié fraternelle, il n’en est pas de même pour les donneuses d’ordre de l’organisation dont les mobiles ne sont que tristement crapuleux et vénaux. Un très bon thriller qui permet un agréable moment de détente et rien de plus.

4/5

Les infirmières de la mort (Michaël Palmer)

Laisser un commentaire