L’enfant qui ne pleurait pas

16 novembre 2007 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (47 votes, moyenne: 2,66 / 5)
Loading...

Critique lue : 4 185 fois


enfant-parlais-pas.jpgCette histoire de de Torey Hayden est bouleversante – d’une extrême sensibilité – dérange de par sa cruauté.
Une enfant morte avant même d’avoir vécue, brisée par la violence.
Ou comment être brise par un système et des personnes qui ne croient plus en rien.
Si vous ne croyez plus en rien et encore moins en l’homme, lisez ce livre !
Quand le désir de vivre n’existe plus chez un enfant qui a perdu la parole par la faute de la violence des adultes – condamne.
Et pourtant le regard d’un autre peut vous redonner l’envie de vivre.
Cet enfant est plus dur que le pire des adultes.
C’est le travail d’une éducatrice qui croit en elle, lui fait confiance; une rencontre d’humain à humain qui lui permettra de retrouver le désir d’aller vers l’autre.
Ce livre montre l’importance des rapports humains et de la violence de la vie.
« Qui que tu sois a travers ton regard, c’est moi que je vois »

Tags:

2 commentaires pour “L’enfant qui ne pleurait pas”

  1. avatar Fabrice dit :

    Un livre plein d’émotion, de tendresse et d’espoir. Torey Hayden nous transporte dans son univers. Ce livre ne laissent pas indifférent, surtout quand on sait que l’histoire du destin de SHEILA est véridique !

  2. avatar Titi dit :

    J’adore cet auteur, et vous invitent à lire tous ses livres qui sont basés sur les problèmes liés à l’enfance, histoires d’autant plus dures qu’elles sont vraies ! Mais parfois dur à la lecture, le message y est toujours positif ‘on peut s’en sortir dans la vie, quelques soient nos blessures et nos blocages, il y a toujour un espoir de renaître de « ces cendres »‘. A lire, à relire et à conseiller à tous ceux qui se disent que l’herbe est beaucoup plus verte chez le voisin ! Certes que non, mais il ne tient qu’à nous de cultiver notre jardin et d’en faire un havre de paix, parfois en acceptant la main que l’on nous tend !

Laisser un commentaire