Le tour du doigt (Jean Anglade)

Critique de le 13 mars 2015

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (2 votes, moyenne: 4,50 / 5)
Loading...
Roman

51prG+B2AZL._AA160_Fils d’un pauvre carrier, Jules Vendange est une jeune auvergnat affublé d’une particularité gênante : il déteste le fromage. A défaut d’être paysan, il sera donc maître d’école. Il n’en a pas fini avec l’école normale que déjà sonnent les clairons de la première guerre mondiale. Grièvement blessé et amputé d’une jambe au Chemin des Dames, il reprend ses études et rate le brevet supérieur, le béhesse comme il dit. Il n’en est pas moins affecté dans l’école à classe unique d’un tout petit village de montagne…

En quatre cent pages rééditées en l’honneur du centenaire du prolifique patriarche de la littérature dite de terroir, « Le tour du doigt » nous déroule toute la vie d’un personnage qui ressemble beaucoup à celle de l’auteur mais avec un décalage d’une vingtaine d’années. Le lecteur y découvrira combien la vie d’enseignant de base pouvait tout à la fois être différente et combien plus difficile que maintenant tout en n’étant pas si éloignée que cela, ne serait-ce que par les joies et les peines de ce métier si beau et si difficile. Les personnages sont pratiquement tous de petites gens, honnêtes, courageux et touchants avec un cas à part, celui d’Automne, la belle quarteronne antillaise, dont Jules est tombé amoureux et qui semble ne pas daigner répondre à son attente. Inutile de rappeler les immenses qualités narratives de Jean Anglade. Un destin, une vie simple d’honnête homme. Un très beau texte.

4,5/5

Le tour du doigt (Jean Anglade)

Laisser un commentaire