La femme cachée (Jean Sera-Montès)

3 mars 2015 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (2 votes, moyenne: 4,50 / 5)
Loading...
Roman

la femme cachéeQuelque part en Amérique du Sud, une prisonnière qu’on imagine « politique » est longuement interrogée par des soldats. Salvador, un des gardiens de la prison, s’intéresse à elle et cherche à améliorer son sort. Il use d’un stratagème risqué pour la faire transférer dans un premier temps à l’infirmerie et dans un second dans une cellule individuelle du quartier des politiques. Elle s’y retrouve seule, moins exposée et surtout elle échappe à la torture. Elle peut même tranquillement accueillir son protecteur qui devient très vite son amant. Mais comment Salvador a-t-il pu organiser tout cela ?

Le format de « La femme cachée », un peu plus de 80 pages, peut classer ce texte dans la catégorie « novella » ou dans celle des longues nouvelles voire des courts romans. Il n’en demeure pas moins que cette histoire tragique reste une fort belle réussite. Tout d’abord par son intrigue tout à fait originale et par son contexte particulier. Que d’horreurs et de monstruosités certains régimes totalitaires d’Amérique latine ne se sont-ils pas rendus coupables dans les années 70 et suivantes ! Sera-Montès a l’élégance de rester évasif sur le nom précis du pays où se déroule cette histoire et sur les raisons politiques qui ont placé l’héroïne dans la triste situation où elle se trouve. Vers la fin, le lecteur aurait aimé en savoir un peu plus sur les arcanes d’un dénouement qu’il ne déflorera pas pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte. Car il faut lire ce livre ne serait-ce que pour son style fluide, élégant, agréable et même un tantinet sophistiqué. L’auteur dispose d’une plume magnifique. Il sait ciseler de belles phrases bien équilibrées, n’hésite pas à employer des termes recherchés comme « rubescence » ou « cachexique » et réussit de très convaincantes et poétiques descriptions. Tous les ingrédients du succès sont présents dans « La femme cachée » : une bonne histoire, une belle écriture (cela devient suffisamment rare à notre époque pour ne pas le noter) et un contexte intéressant autant du point de vue politique qu’historique. Que demander de plus ?

4,5/5

Laisser un commentaire