« Amoureux-nés », Iris

Critique de le 9 décembre 2010

Acheter ce livre sur:
Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (42 votes, moyenne: 4,55 / 5)
Loading...
Littérature Roman

Amoureux-nés (Iris)Une nouvelle attitude s’impose. Le calme s’installe. On le prend comme on s’éprend d’un corps d’une femme. A bras-le-corps on le saisit et du bas du corps on s’investit. On explore tous les chemins, entre les lignes et le long de la filiation rectiligne. On s’abreuve à la bonne source, on s’y enfonce, on s’y perd. D’une virtualité évanescente à une réalité efficiente, le désir se nomme quintessence ! Le verbe, noué et étouffé à l’intérieur, dénoué et révélateur à l’extérieur, acquiesce en suivant son destin tout au long de sa déchéance rêveuse et à la merci des petites consolations dont il se nourrit. La vie commence par « Elle ralentit le pas puis s’arrêta sur le vestibule… » et s’achève littérairement et littéralement dans « … Mélyssa, tu es la fleur de mon âge / La fleur de tous les âges. » bien qu’elle continue expressivement et d’une manière lyrique à partager les couleurs vives et les senteurs exquises des gaies saisons auxquelles nous invite peu à peu l’auteur.

En s’écartant du personnage de Mélyssa, étudiante en psychologie, Micipsa s’immisce d’une manière frontale et objective dans sa propre personne, et ce, dans l’espoir de se faire valoir autrement que par celle de se vitupérer en associant des mots crus aux maux incongrus. Le verbe accueillant dans un lyrisme fascinant arpente ces pages conviant à une parfaite harmonie avec soi, il évoque en sourdine le mal-vivre, le marasme, les lendemains incertains dans lesquels est plongée une société, la sienne, la nôtre. La politique délétère altère, la société subalterne s’altère : tout ce à quoi est voué un sort, Iris le clame dans cette relation prolifique le liant amoureusement à son verbe en passant par les fougues intemporelles de sa passion et par les fugues inconditionnelles de sa muse, ces matrices dans lesquelles il se laisse passivement guider.

« Amoureux-nés » est un roman qui apporte un équilibre dans une relation qui dure…

Amoureux-nés, par Iris. Éditions Edilivre, juil. 2010. 356 p., 21 €.

« Amoureux-nés », Iris

Laisser un commentaire