Psychologie des foules (Gustave Le Bon)

22 janvier 2012 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (8 votes, moyenne: 4,50 / 5)
Loading...
Essais

Pourquoi une foule fanatisée est-elle capable de tout, du pire comme du meilleur ? Comment une foule psychologique se forme-t-elle ? En quoi n’a-t-elle que peu à voir avec un agrégat d’humains rassemblés au hasard ? De qui et de quoi est-elle composée ? Comment réagit-elle aux sollicitations ? Qui sont ses meneurs ? Comment parviennent-ils à leurs fins ?

Paru en 1921, ce livre majeur de psychologie et de sociologie devenu une référence et un classique, répond brillamment à toutes ces questions et à bien d’autres en démontant nombre de mécanismes de manipulation, d’embrigadement et de propagande. Le Bon illustre son propos par de nombreux exemples tirés de l’Histoire (apogée et chute de l’Empire Romain, Révolution Française, Napoléon, Boulanger, Lesseps et quelques autres…) Le lecteur contemporain pourra y ajouter quelques dictateurs comme Hitler, Staline, Mao, Pol Pot et autre Kim Il Jong en se disant que tous ces phénomènes n’ont fait que croître et embellir ! En dépit d’un sujet relativement ardu, « La Psychologie des Foules » demeure un livre passionnant où le lecteur apprendra encore beaucoup tout en restant admiratif devant la finesse de l’analyse, la clarté du propos et l’élégance du style.

Citations : « Les foules ont des opinions imposées, jamais des opinions raisonnées. »

« La puissance des foules est la seule force que rien ne menace et dont le prestige ne fasse que grandir. L’âge où nous rentrons sera véritablement l’ère des foules. »

« Le droit divin des foules va remplacer le droit divin des rois. »

« Les foules n’ont de puissance que pour détruire. »

« Les foules sont incapables d’avoir des opinions quelconques en dehors de celles qui leur sont imposées. »

« On conduit les foules en cherchant ce qui peut les impressionner et les séduire. »

« Dans les foules, c’est la bêtise et non l’esprit qui s’accumule. »

« La foule ne peut qu’être d’une crédulité excessive. »

« Les Jacobins de la Terreur étaient aussi foncièrement religieux que les Catholiques de l’Inquisition et leur cruelle ardeur dérivait de la même source. »

« Les foules ont une telle soif d’obéir qu’elles se soumettent d’instinct à qui se déclare leur maître. »

« La foule est toujours intellectuellement inférieure à l’homme isolé. »

« C’est l’intelligence qui guide le monde, mais elle le guide de fort loin.»

« L’homme moderne est de plus en plus envahi par l’indifférence. »

5/5

Laisser un commentaire