Les Français, mode d’emploi (Jean Amadou)

17 mai 2014 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (3 votes, moyenne: 4,00 / 5)
Loading...
Essais

Les Français mode d'emploiA Paris, Robert Stilvens, attaché d’ambassade américain, demande à rencontrer Jean Amadou pour qu’il l’aide à décrypter le comportement, les habitudes et les réflexes des Français qui lui semblent paradoxaux. Le chansonnier accepte à condition qu’ils se rencontrent dans ses diverses « cantines », de bons restaurants, devant quelques spécialités culinaires bien de chez nous. Ainsi l’Américain découvrira-t-il l’andouillette et le roquefort ainsi que la description de toutes sortes d’étrangetés assez uniques régnant dans le « plus beau pays du monde » lequel est habité comme chacun sait par le peuple « le plus spirituel de la terre ». A ce propos, Amadou dit de Voltaire et de De Gaulle : « Ces hommes ont eu une influence néfaste. Le premier nous a dit que nous étions le peuple le plus intelligent de la planète ; le second nous a dit que nous étions encore une grande puissance. Et nous les avons crus. » En fait, les Français sont un peuple sceptique, riche de son patrimoine, rempli d’esprit de contradiction, champion de la revendication et de la grève avec des services publics que le monde entier leur envie tellement qu’il prend tout son temps pour prendre modèle sur eux…

« Il est sans doute le seul sur terre à se vanter de ses défauts, proclamant haut et fort avant que les autres le lui reprochent, qu’il est le plus difficile à saisir, le plus délicat à comprendre et le plus impossible à gouverner », note l’humoriste qui aime bien et châtie bien ! Moraliste un tantinet anar, philosophe détaché, penseur taquin, Jean Amadou profite de ce livre et de ce cadre déjà largement utilisé par Ted Stanger (« Sacrés Français ») pour nous livrer sa vision des travers et faiblesses de nos compatriotes qui, étrangement, se sont trouvés, tout au long d’une très longue histoire, face à toutes sortes d’experts qui se sont toujours trompés, de prévisionnistes si nuls qu’ils prévoient le contraire de ce qui arrive ou de généraux si sots qu’ils sont incapables d’évaluer correctement les potentialités des nouveautés comme un certain Foch qui voyait dans les avions « de beaux jouets à l’efficacité militaire nulle » ou comme Pétain qui pensait que les tanks étaient d’une « inaptitude flagrante aux combats qui nous attendent. » Un bouquin amusant, tonique, sympathique, roboratif et réconfortant. Une charmante et indulgente description de cet esprit français qui est fait d’humour, de bon sens, de fronde et de regard critique ou décalé proposée par un humaniste de talent. On conseille vivement car il est toujours bon de rire de soi-même.

4/5

Laisser un commentaire