Le système de guérison du régime sans mucus (Arnold Ehret)

21 mai 2014 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (12 votes, moyenne: 4,17 / 5)
Loading...

Critique lue : 1 425 fois


Le système de guérison (Ehret)Sous-titré « La méthode scientifique pour croquer la santé à pleines dents », cette nouvelle édition d’un ouvrage datant du début de l’autre siècle contient l’intégralité de l’oeuvre originale, elle-même présentée sous forme d’un cours en 25 leçons données par Ehret à ses étudiants, le tout complété par une introduction du docteur Benedict Lust et par une très intéressante biographie de l’inventeur d’une méthode de guérison révolutionnaire pour l’époque. A l’âge de 31 ans, Ehret fut déclaré incurable car atteint d’une maladie rénale, le mal de Bright. Il essaya de se soigner par de nombreuses cures, traitements et autres thérapies sans jamais obtenir le moindre soulagement. Il reprit ses études et s’intéressa particulièrement à la diététique en partant du principe que nous étions ce que nous mangions et que tous nos maux venaient d’une nourriture inadaptée et encrassante. Le végétarisme, le végétalisme, le crudivorisme et finalement un régime à base de fruits frais (cure de raisin ou autre) lui permirent d’approcher d’une guérison qu’il rendit totale et irréversible par de longues séquences de jeûne.

Selon Ehret, il ne suffit pas de se nourrir de fruits et de légumes crus (nourriture idéale préconisée par les pythagoriciens, les esséniens et clairement prônée par la Bible), encore faut-il procéder à un grand nettoyage des déchets accumulés depuis des années dans le corps et particulièrement dans le tube digestif, d’où l’importance des phases de jeunes, des lavements et des bains de soleil, d’air et d’eau. Très clairement expliquée et très simple d’accès, cette méthode peut représenter une des pierres angulaires de la naturopathie (le terme n’existait même pas à l’époque) et se placer au niveau des ouvrages d’autres précurseurs comme les docteurs Shelton, Carton voire Dextreit dans une moindre mesure. Des personnes ayant à long terme expérimenté ces procédés ont vu leur obésité et leurs maux disparaître, leur santé s’améliorer et leurs performances physiques se retrouver décuplées. Un ouvrage important écrit par un précurseur qui va bien au-delà du régime de l’été cher à nos magazines féminins.

4,5/5

Laisser un commentaire