Comprendre l’argent (Rémy Mathieu)

13 juin 2017 par

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (1 votes, moyenne: 4,00 / 5)
Loading...

Critique lue : 347 fois


Seul 5% de l’argent sur terre circule sous forme de pièces et de billets. 95% est informatique donc virtuel. Les banques peuvent prêter beaucoup plus d’argent qu’elles n’en possèdent réellement en dépôt (jusqu’à 98%). Elles créent « ex nihilo » de l’argent en accordant un crédit. Les banquiers prêtent donc de l’argent qu’ils n’ont pas et demandent des intérêts dessus ! Les Etats pourraient emprunter à leurs propres banques sans aucun intérêt, mais ils ont voté des lois (en 1973 en France) pour se l’interdire et s’obliger à passer par des banques privées pour se financer. Résultat : une augmentation exponentielle de la dette qui ne fera que croître et embellir tant que l’Etat signera des budgets en déficit et empruntera de cette manière…

« Comprendre l’argent » est un court essai économique clair et assez facile d’accès ce qui est plutôt rare dans ce genre d’ouvrage. L’auteur met l’accent sur un scandale encore mal perçu par le public et même par certains journalistes ou hommes politiques. Ce système qui enrichit moins de 1% de l’humanité est source de souffrances et de misères de toutes sortes (chômage, pauvreté, désordres de toute nature) pour les 99% restant. Il serait temps que l’opinion publique prenne conscience de cette réalité et que des gens courageux se lèvent pour siffler la fin des réjouissances pour les ploutocrates qui tirent les ficelles de cette sinistre comédie. Ce serait le seul moyen d’en finir avec les crises économiques à répétition, les krachs boursiers et d’arriver à une meilleure répartition des fruits du travail humain. Jusqu’à présent seuls les Islandais ont eu ce courage. Ils ont nationalisé les banques, mis les banquiers en prison et ne s’en portent que mieux. Leur économie est florissante ! Un petit livre à ne pas manquer pour bien comprendre la problématique de l’argent et de la dette, disponible gracieusement sur la plateforme éponyme, ce qui ne gâte rien.

4,5/5

Laisser un commentaire