La France orange mécanique

Critique de le 15 septembre 2020

Je n‘ai pas aimé...Plutôt déçu...Intéressant...Très bon livre !A lire absolument ! (Pas encore d'évaluation)
Loading...
Actualité, politique Questions ouvertes, réflexions Religions, spiritualités

La France n’a jamais connu, chaque année, autant de délits, viols, crimes et agressions en tous genres, qu’en ce début de 21ème siècle ; avec officiellement, PAR JOUR : 1 300 atteintes à l’intégrité physique, 1 000 escroqueries économiques et infractions financières, 470 véhicules détruits ou dégradés, 330 violences physiques crapuleuses et 100 incendies volontaires de biens privés. Mais la réalité est bien pire encore, car toutes les victimes ne portent pas plainte, loin de là… Alors CHAQUE JOUR, il y aurait en fait réellement en France : 13 000 vols, 2 200 agressions, 200 viols, etc. ; soit respectivement PAR AN : 4 700 000 vols, 803 000 agressions et 73 000 viols !

Pourtant, alors que les textes de loi le permettent, ceux-ci ne sont quasiment jamais appliqués dans toute leur sévérité, pourtant si nécessaire, face à des actes aussi nombreux et odieux. L’état de notre Justice Française est calamiteux et relève d’un laxisme affligeant, voire même criminel. Car en effet, cette Justice est largement devenue une machine à relâcher des voleurs, violeurs et assassins récidivistes à la pelle. Elle est même capable de laisser en liberté de dangereux agresseurs, sans même les faire passer par la case prison et/ou sans contrôle judiciaire efficace. Trop souvent, la Justice se contente uniquement de sermonner les coupables, même pour des actes éminemment graves et punissables. C’est incroyable, mais vrai !

Le constat est tellement alarmant et souvent ubuesque à la fois, que l’auteur est obligé de manier avec une grande intelligence, l’ironie, pour décrypter ces hallucinantes situations judiciaires et sinistres litanies de crimes variés. En effet, les coupables ne reçoivent presque jamais de condamnations adaptées, c’est-à-dire à la mesure de la gravité de leurs actes…

Les situations décrites par l’auteur, pourtant extrêmement gravissimes, en deviennent même parfois, tragiquement, hilarantes d’absurdité.

Pourtant des solutions simples et évidentes existent :

1 / Commencer par stopper net le laxisme juridique et appliquer drastiquement les textes de loi existants ;

2 / Construire des prisons : ce qui relève d’un investissement, certes important, mais indispensable, car essentiel pour notre bien vivre-ensemble, puisque l’intégrité physique et morale de milliers de victimes réelles et potentielles en dépend ! ;

3 / Instituer enfin, en France, des peines à de véritables perpétuités, pour les crimes les plus graves (et ils sont nombreux !). D’autant plus qu’il est bien évidemment hors de question de revenir sur l’abolition de la peine de mort, dans un pays comme la France, qui se veut Moderne, Démocratique et respectueux des Droits de l’Homme.

Malheureusement pour l’instant, qui paie les conséquences du dramatique laxisme de notre Justice Française ? Vous aurez compris :

Uniquement…, les VICTIMES !

Ensuite, l’auteur consacre environ un tiers de son ouvrage à énoncer des statistiques factuelles, et des explications quant à la surreprésentation de la population d’origine Arabo-Musulmane dans les actes de délinquance, les délits et les crimes. Même si ce n’est pas la seule population étrangère ou d’origine étrangère concernée par cette surreprésentation criminogène.

Bien évidemment, cette réalité étant moralement insupportable à admettre pour les associations antiracistes, les « bien-pensants », et de nombreux journalistes et élites politiques ; ils ont déjà caractérisé ce livre-document, comme : raciste, fasciste, xénophobe, Islamophobe, etc..

Pourtant parmi tous les chiffres extrêmement détaillés et précis présentés par Laurent Obertone, on peut évoquer ce double constat particulièrement significatif :

– D’une part, la population d’origine Arabo-musulmane représente environ 10 % de la population Française, soit 6 000 000 de personnes.

– D’autre part, la population carcérale serait Musulmane, en moyenne, entre 60 et 70 %.

Il ne faut donc être ni un grand mathématicien, ni souffrir d’une cécité Idéologique forcenée, pour se rendre compte de cette surreprésentation criminelle au sein de la population d’origine Arabo-Musulmane.

Malheureusement, viennent se rajouter à cette problématique inquiétante : une politique d’immigration massive de la part de l’État Français depuis la Seconde Guerre Mondiale, un prosélytisme Islamique (processus d’Islamisation) exponentiel en France et en Europe, et un Terrorisme Islamiste mondialisé.

Qui plus est, un autre phénomène vient encore se surajouter à cet ensemble déjà suffisamment alarmant : il s’agit de la mise en évidence de filières de recrutement destinées à endoctriner et enrôler des Jihadistes en France et en Europe, pour les envoyer combattre en Syrie.

Cela fait déjà de nombreuses années que des groupes Terroristes Islamistes sont régulièrement neutralisés en France, alors qu’ils s’apprêtent à commettre des attentats Terroristes sur notre sol. Ce phénomène ne date donc pas d’hier, car on peut remonter au moins à l’attentat, en 1995, perpétré par l’Algérien Khaled Khelkal à la station Saint-Michel de la ligne du R.E.R. B à Paris.

La liste des attentats « réussis » ou déjoués dans le monde Occidental est déjà tragiquement pléthorique et impressionnante, jusqu’à aujourd’hui. Mais c’est à partir des effroyables crimes commis par le Franco-Algérien Mohammed Merah (qui n’ont malheureusement pas pu être contrés), que fut mis à jour un nouveau cycle de Terrorisme Islamiste, au coeur même de notre République Française. En mars 2012, il a exécuté froidement 7 personnes dont 3 enfants Juifs.

D’ailleurs, nul doute que dans sa réédition revue et corrigée prévue en 2015, Laurent Obertone consacrera un chapitre à ces nouvelles filières Islamistes en partances pour la Syrie, et ayant certainement pour projet d’organiser des attentats Terroristes en France et en Europe, pour ceux qui reviendront de leur Djihad.

Il s’agit même déjà d’une tragique réalité, puisque le Terroriste Islamiste Franco-Algérien Medhi Nemmouche a, dès son retour de Syrie, assassiné de sang froid : 4 personnes, le 24 mai 2014, au Musée Juif de Bruxelles.

Après avoir analysé et disséqué la statistique criminelle en France, Laurent Obertone conclut sa démonstration avec une grande lucidité (page 294) :

« Ces chiffres sont dérangeants, et nous aurions souhaité qu’ils soient différents. Malheureusement, ils reflètent une réalité. À ce titre, nous ne pouvons les ignorer. Le faire ne rendrait d’ailleurs pas service aux groupes concernés, qui contiennent davantage de victimes que de coupables. »

Et comme l’écrit également Laurent Obertone : le plus grand sport national en France, réside dans « la compétition morale » et le « déni de réalité ».

Ce comportement totalement irresponsable pour une Nation, consistant à ne pas vouloir voir la réalité et même à s’en rendre complice, est extrêmement dangereux, pour ne pas dire, à terme…, totalement suicidaire !

Afin de mieux comprendre et d’approfondir les différents sujets évoqués dans l’ouvrage de Laurent Obertone, je propose, entre autres, les quelques incontournables ouvrages suivants :

– Alain Finkielkraut : « L’identité malheureuse » ;

– Alexandre Del Valle : « Le complexe occidental : petit traité de déculpabilisation » ;

– Ibn Warraq : « Pourquoi je ne suis pas musulman » ;

– Mathieu Guidère : « Les cocus de la Révolution : Voyage au coœur du Printemps Arabe » ;

– Ayaan Hirsi Ali : « Nomade » ;

– Ayaan Hirsi Ali : « Ma vie rebelle » ;

– Wafa Sultan : « L’Islam en question » ;

– Hamid Zanaz : « L’islamisme vrai visage de l’islam » ;

– Hamid Zanaz : « L’islamisme raconté à ma fille » ;

– Anne-Marie Delcambre : « L’islam des interdits » ;

– Anne-Marie Delcambre : « La schizophrénie de l’Islam » ;

– Bat Ye’Or : « L’Europe et le spectre du Califat » ;

– Bat Ye’Or : « Eurabia : l’axe euro-arabe » ;

– Malika Sorel : « Le puzzle de l’intégration » ;

– Joachim Véliocas : « Ces Maires qui courtisent l’Islamisme » ;

– Joachim Véliocas : « L’Islamisation de la France » ;

– Mathieu Guidère : « Le Printemps Islamiste : Démocratie et charia » ;

– Malika Sorel-Sutter : « Immigration-Intégration : Le langage de vérité » ;

– Christopher Caldwell : « Une révolution sous nos yeux » ;

– Alexandre Del Valle : « Le Totalitarisme islamiste à l’assaut des démocraties » ;

– Michèle Tribalat : « Les yeux grands fermés (L’immigration en France) » ;

– Michèle Tribalat : « Assimilation – la fin du modèle Français » ;

– Thierry Wolton : « Quatrième guerre mondiale » ;

– Philippe de Villiers : « Les mosquées de Roissy » ;

– René Marchand : « Reconquista ou mort de l’Europe » ;

– Renaud Camus : « Le changement de Peuple » ;

– Stéphane Berthomet et Guillaume Bigot : « Le jour où la France tremblera : Terrorisme islamiste : les vrais risques pour l’Hexagone ».

Détails sur La France orange mécanique

Auteur : Laurent Obertone

Editeur : La mécanique générale

Nombre de pages : 523

Isbn : 979-1095776130

La France orange mécanique

Laisser un commentaire